« Les étoiles de Noss Head – Rivalités » de Sophie Jomain (Rebelle Editions) – on adhère toujours!

Bon, je n’ai pas résisté à me jeter sur le deuxième volume des Etoiles de Noss Head. Comme j’avais beaucoup apprécié le premier, aucune raison d’attendre, n’est-ce pas ? Et quelque chose me dit que je vais rapidement me procurer le troisième !!

Car les aventures garollesques de Leight et d’Hannah, que nous avions laissés alors qu’amoureux ils savaient qu’ils allaient suivre l’année scolaire à venir ensemble à St Andrews, fac réputée écossaise, et donc pouvoir poursuivre leur romance. Après avoir affronté ensemble de multiples et divers obstacles, et alors qu’Hannah s’est habituée à l’idée qu’un univers surnaturel existait bel et bien, les deux tourtereaux sont résolus à vivre une histoire et une scolarité les plus ordinaires possibles. Pour autant, Sophie Jomain ne l’entend pas de cette oreille et mêle donc rapidement à leur histoire d’autres protagonistes (amis ou ennemis) et une rivalité ancestrales avec des créatures aussi séduisantes et puissantes que les loups-garous : des vampires. Les deux espèces se détestent depuis des siècles, mais ont conclu à St Andrews une sorte de trêve leur permettant de se haïr sans pour autant se nuire. Un pacte qui, malheureusement pour Hannah, ne tient qu’à un fil ; et tout aussi malheureusement, la jeune femme refuse de regarder son petit ami et des amis qu’elle s’est faits sur le campus et qui appartiennent au clan rival se battre sans tenter d’apaiser les tensions. Elle en paiera d’ailleurs le prix, bien plus élevé qu’elle n’aurait pu se le figurer….

Sophie Jomain s’attache à nouveau dans Rivalités à nous faire partager toute sa passion et toute sa connaissance des éléments essentiels et centraux de l’intrigue : les digressions concernant l’histoire de St Andrews sont passionnantes et la description des locaux, de l’architecture, des traditions de cette université fréquentée par d’illustres étudiants du monde entier (Kate et William s’y sont rencontrés, rien que ça !) témoignent d’une connaissance poussée des lieux et de l’établissement. De la même façon, l’auteure alterne entre utilisation des codes et attributs habituels et facultés des créatures fantastiques mises en scènes (loup-garous, vampires, …), caractéristiques et pouvoirs qu’elle-même leur assigne. Le résultat est tout à la fois original et personnel à Sophie Jomain et suffisamment familier pour être rassurant pour le lecteur.

A nouveau, les développements de l’intrigue sont passionnants (même si pour certains ils sont assez faciles à anticiper  pour un lecteur averti…) et l’évolution de l’histoire d’amour d’Hannah et Leight ne manquera pas de ravir les lectrices ; l’auteure les entoure d’une multitude de personnages beaux, sexys, torturés, cyniques, dangereux, séduisants, redoutables, …  et les fait évoluer dans un contexte remarquablement développé, tissé d’héritages complexes et de rivalités ancestrales, d’inimités traditionnelles et assimilées par les jeunes gens sans même qu’ils ne les réfléchissent – ce qu’Hannah, que nous commençons à cerner, ne saurait accepter sans tenter de faire entendre raison aux uns et aux autres. Amours impossibles, amitiés compliquées, incompréhensions séculaires, vengeances sanglantes, … Sophie Jomain réinvestit tous les codes du genre et nous livre un deuxième tome aussi passionnant que le premier, qui élargit encore l’univers de sa série et l’enrichit, lui ouvrant dans les 20 dernières pages des horizons étourdissants pour un troisième tome (et un quatrième ? et un autre ensuite ?).

Sweetie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s