Mais je fais quoi du corps ? Olivier Gay – éditions Le Masque

Alors que Fitz s’apprête, enfin, à présenter une petite amie crédible à ses parents, il reçoit un appel d’un de ses clients VIP, le politicien en vue Georges Venard. Ce dernier a besoin de « soleil », et vite, et exige d’être livré à domicile. Devant l’appât du gain, Fitz plaque sa famille et ses bonnes résolutions et fonce chez Venard… pour trouver porte close et son portable sur répondeur. Le lendemain matin, Venard fait la une de toute la presse : il a été retrouvé mort chez lui et l’enquête conclut au suicide. Pourquoi alors le doute s’instille-t-il dans l’esprit de Fitz ? Pourquoi son appartement est-il visité en son absence et se retrouve-t-il bientôt avec des tueurs à ses trousses ? Et cet homme énigmatique que Fitz a croisé dans l’escalier en se rendant chez le politicien, pourrait-il avoir un rapport avec la mort de Venard ? Fitz aura bien besoin du secours de ses amis de toujours, Deborah et Moussah, pour se sortir de cette sombre affaire.

mais-je-fais-quoi-du-corps-gf

Alors qu’Olivier Gay sort en ce moment même les 4ème aventures de Fitz , 3 fourmis en file indienne, je lis enfin le troisième tome….Souvent un train de retard la Bonnie, mais l’essentiel est de participer non ? (ou un truc dans le genre ^^)

Donc, nous retrouvons notre looser au coeur tendre préféré. Looser, il s’affuble lui même de cet adjectif mais il faut avouer qu’il lui arrive tellement de mésaventures qu’on finit par y croire. Il est toujours dealer de cocaine auprès de la jeunesse dorée parisienne, est toujours aussi volage mais est toujours aussi fidèle en amitié puisqu’on retrouve ses deux acolytes : Moussah et Deborah….

Dans cet opus, des tueurs sans pitié s’en prenne à Fitz….Sauf que celui-ci ne sait pas pourquoi on lui en veut !!!

Les trois mousquetaires vont user de toute leur intelligence (à bon ou mauvais escient ^^) pour trouver ces tueurs à gage et surtout, pourquoi ils veulent se débarrasser du corps de Fitz….

Encore une fois, nous succombons au charme et à la maladresse de notre héros…nous sourions souvent en lisant la prose d’Olivier Gay (merci encore pour l’allusion à Sarkozy…de toute beauté).

Ici, pas de prise de tête, pas d’enquêtes à rebondissement, Olivier nous offre encore une fois un très bon moment de lecture….

Et promis, je n’attendrais pas aussi longtemps pour lire les fourmis…..

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s