« Chroniques de l’Armageddon : Intégrale » de J. L Bourne (Eclipse) –

Après avoir lu le premier tome il y a quelques années, qui m’avait beaucoup plu, j’ai enchainé plus récemment par cette intégrale des Chroniques de l’Armageddon de J. L Bourne, parue aux éditions Eclipse. Et j’ai plutôt bien fait : non seulement cette histoire de morts-vivants et de fin du monde est remarquablement bien écrite, mais en plus j’ai pris un immense plaisir à découvrir une intrigue de qualité sur le sujet. C’est tellement rare depuis que le sujet est devenu « vendeur »L Bourne a donc choisi de mettre en scène un Marine américain qui, alors qu’une menace non identifiée s’abat sur le monde et semble devoir faire revenir à la vie les morts. Et ces morts qui marchent n’ont qu’un seul objectif, rapidement cerné pour sa part : se délecter de la chair fraiche des survivants ! La moindre morsure est fatale, et toute mort, même naturelle, enrichit cette armée de cadavres qui parcoure les Etats-Unis (mais il semblerait que ce soit le cas de nombreux autres états à travers le monde) et sème la mort, la peur et la destruction. Au milieu de ce monde en perdition, quelques survivants tentent tant bien que mal de survivre, parfois seuls, parfois en groupe, et certains même de comprendre comment cette fin du monde a pu advenir. Notre narrateur, comme tout soldat, est un homme d’action et de responsabilité : de survivant en solitaire retranché dans sa maison, il s’entoure vite d’hommes, de femmes et même d’enfants qui comptent sur lui pour que les lendemains soient moins sombres. Mais en bon soldat également, il ne se leurre pas : il sait parfaitement à quel point la situation est désespérée… et à quel point leur volonté de survivre est vaine.

De créatures mortes-vivantes décérébrées (les zombies classiques somme toute) aux cadavres ambulants irradiés par les bombes nucléaires lancées par le gouvernement américain avant sa disparition et dotés depuis de bien plus d’aptitudes que les morts de première génération, J. L Bourne relance de tome en tome son intrigue, distillant la peur au compte goutte mais toujours suffisamment pour qu’on s’assure que les portes sont bien fermées ! Ecrits comme un journal intime, ces trois opus se lisent d’un trait (enfin, assurez-vous seulement d’avoir quelques heures devant vous puisqu’ils comptent à tous les trois plus de 1000 pages !) et en retenant son souffle. Même avec un style parlé et résolument sobre (en phase avec le statut de Marine du narrateur et l’atmosphère tendue du texte), J. L Bourne nous montre tout son talent d’écrivain et d’auteur, et expose toute la richesse de sa vision d’un monde post-apocalyptique peuplé de zombies effrayants, de survivants dangereux et résolus à survivre coute que coute (quitte à s’asseoir sur certaines valeurs ou encore à tuer pour vivre), irradiés, quasiment vide de vivants et d’espoir… Tout un programme !

Amateurs de situations désespérées, de fusillades, d’hémoglobines : vous serez enchantés ; mais si vous avez tendance à vous immerger dans vos lectures, abordez celle-ci avec prudence… !

signature sweetie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s