Labyrinthe Fatal – Preston & Child (éditions l’archipel)

 Soirée paisible au 891 Riverside Drive, la résidence new-yorkaise d’Aloysius Pendergast… jusqu’à ce qu’un inconnu dépose devant la porte d’entrée le cadavre de l’un des pires ennemis de l’inspecteur…   

                         
L’autopsie révèle une surprise de taille : dans l’estomac du défunt se trouve une turquoise. Une pierre qui n’est extraite que dans certaines mines de Californie.
Pendergast part à la recherche de la mine d’où provient cette mystérieuse pierre précieuse. Mais le tueur rusé et déterminé qui l’observe dans l’ombre pour se venger d’un acte odieux commis par l’un de ses ancêtres lui a tendu un piège.

labyrinthe

Bon, alors , je l’annonce, je ne serais jamais objective en ce qui concerne Preston & Child. Je suis absolument fan, totalement fan et suis comme un enfant devant le sapin de Noel, je trépigne d’impatience à chaque sortie et suis en manque dès que je referme la dernière page.

Je les ai découvert avec la Chambre des Curiosités et j’apprécie toujours autant leurs romans. Leur personnage principal, Aloysius Pendergard  a détroné Sherlock Holmes qui était mon héros des temps mordernes !

Mais il faut dire qu’ils ont crée un personnage hors du commun, qui défie les lois du politiquement correct, en gardant ce brin de mystère qui l’entoure depuis maintenant 14 romans !!! (si vous voulez vous plonger dans ces sagas, commencez par le début !!! juste histoire de comprendre la famille Pendergast !! d’ailleurs, si les éditions l’Archipel pouvait sortir un jour l’arbre généalogique, ca serait pas mal je crois !!)

Bon, revenons à nos moutons et à ce dernier opus : Labyrinthe Fatal.

Pendergast découvre le corps de son fils devant sa porte. Encore une fois, quelque chose de totalement impensable lui arrive et la suite sera digne de ses aventures. Car, même si les relations avec Alban étaient nouvelles et compliquées, il n’en reste pas à moi à notre enquêteur préféré un coeur qui se doit de venger cette mort inexpliquée.

Et là, du grand Pendergast en action ! Il va lui arriver un enchainement de mésaventures où il risquera de trouver la mort à chaque recoins. Sauf que la mort, il va l’affronter….et d’une manière dont on ne la souhaitera pas à son pire ennemi (quoi que, Pendergast n’a jamais trop de pitié là dessus)

 

Encore une fois, Preston & Child nous offre un véritable page-turner. Nous traversons avec toujours autant de plaisir les arcanes du Muséum d’histoires naturelles de New-York, lieu de prédilection de nos auteurs.

Et pour notre plus grand plaisir (et par la force des choses pour Pendergast), ce sont des personnages secondaires mais primordiaux qui vont mener l’enquête : la mystérieuse Constance Greene et le retour du professeur Margo Green qui est toujours un plaisir de revoir s’impliquer avec autant de ferveur dans l’histoire. Et sans compter sur D’Agosta, fidèle destrier de Pendergars, une amitié sans failles lie les deux hommes.

Bref, vous l’aurez compris (et je pourrais en parler pendant des heures), ce livre est encore une fois une réussite. Tous les ingrédients sont réunis pour satisfaire les adorateurs de Pendergast…

bonnie

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s