« Les Etoiles de Noss Head – Tome III : Accomplissement » de Sophie Jomain (Rebelles éditions) * et de 3!

Voici donc le troisième tome d’une série de Sophie Jomain dont je vous ai déjà dit grand bien ; et il ne dérogera pas ! Au-delà de la qualité de l’intrigue et de l’écriture très particulière et fraiche de l’auteure, ce que je retiens de ce tome est sa capacité encore une fois à renouveler la première : aucune impression de redondance, mais plutôt celle que Sophie Jomain parviendra une autre fois, puis une suivante, et encore une suivante, à nous passionner avec les histoires d’amitié, de haine et d’amour des anges noirs et des loup-garous.

Cette fois, Hannah, qui a vu sa vie transformée bien malgré elle, va devoir faire des choix qui auront de graves conséquences sur sa vie et sur celle de ceux qu’elle aime. Après avoir cru qu’elle avait irrémédiablement perdu Leight, et après avoir gagné par la même occasion l’amitié précieuse et indéfectible de Darius et de ses frères, la jeune femme doit apprendre à composer avec ce qu’elle est devenue, cette personne qui lui ressemble mais n’est pas vraiment elle. Elle qui avait toujours tenté de rester la plus discrète et « normale » possible, qui avait toujours été perçue comme une créature fragile au caractère bien trempé doit aujourd’hui apprendre à maitriser des accès de colères homériques qui pourraient bien la conduire à commettre le pire. De plus, avec l’aide de son amie Gwen, elle se lance sur les traces d’un ange noir auquel elle est liée pour le pire et qui a pour elle des ambitions effrayantes ; Leight et Darius doivent donc mettre leurs différends de côté – et maitriser leurs natures ennemies – pour tenter de protéger la jeune femme au mieux. Deux missions bien compliquées, qui conduiront les jeunes gens et leurs alliés et amis à aller bien au-delà des limites qu’ils avaient jusque là l’habitude de se fixer.

Alors oui, Sophie Jomain signe encore une romance, mais elle est efficace, peuplée par des créatures sublimes, agrémentée d’une plume pleine d’humour (et de quelques coquilles regrettables malheureusement…) ; et on la remercie de rappeler à tout un chacun que la romance est un genre à part entière, pas seulement une catégorie dans laquelle on relègue les romans féminins bas de gamme dont on ne sait que faire…

signature sweetie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s