« Coeur de Brindille » d’Yves-Marie Robin (Sarbacane) * à découvrir d’urgence

1975. Lolita vit seule avec sa mère depuis que son père s’est fait la malle et que son frère ainé s’est fait pincé pour braquage et est incarcéré à Marseille. Enfin vivre… tout est relatif puisque la jeune fille fuit quotidiennement le foyer familial où sa mère, en plus de boire et de hurler toute la journée, se prostitue. Une vie rude que Lolita, surnommée Brindille, prend tout de même à bras le corps : puisqu’elle a l’impression de perdre son temps à l’école, elle sèche les cours et déniche un petit job dans un cirque itinérant. Et comme elle finit par y trouver l’amour en la personne de Diego, elle n’hésite pas une seconde à prendre la route avec les artistes et à laisser derrière elle la cité des Biscottes, à Lille. Elle n’a pas encore 16 ans, même si elle en parait 18 et les revendique.

Car le rêve de Lolita, c’est de traverser la France pour rendre visite à Angelo, son grand-frère emprisonné à Marseille (autant dire à l’autre bout du monde). Depuis toujours livrés à eux-mêmes, ils sont complices comme personne et se racontent tout par lettres interposées : Angelo ses difficultés à la prison avec les matons et pour y dégoter un boulot, Brindille ses histoires d’amour et ses rencontres, ses coups de gueule contre la mère et son envie de liberté. Avec son travail pour le cirque, elle découvre les joies de l’itinérance, elle qui n’avait jamais quitté la cité, les contraintes d’un emploi et le bonheur de se réveiller tous les matins auprès de son amoureux. Elle est loin de se douter que de son côté, Angelo s’est lié d’amitié avec son codétenu et que pour lui, la situation est en passe de s’aggraver ; et que Monsieur Lemerle, son professeur principal, est déterminé à lui refaire fréquenter les bancs de sa classe, persuadé que la jeune fille gâche des capacités extraordinaires en courant après des chimères.

Ce sont des personnages torturés et malmenés par la vie qu’Yves-Marie Robin met en scène dans ce roman noir et pourtant plein d’espoir : qu’il s’agisse de deuil, de maladie, de délinquance, de dérives de toutes sortes, tous tentent tant bien que mal de se faire une place dans un monde qui semble toujours devoir les écarter. Arracher de ceux qu’ils aimaient, ils cherchent des solutions pour rester ou redevenir tout de même eux-mêmes. Brindille, qui relie tous ces destins, est une jeune fille impulsive et talentueuse, qui manie les mots avec brio mais n’a pas conscience du pouvoir que cela lui confère ; amoureuse de Diego, résolue à aider Angelo, elle est passionnée et attachante, redoutable de faiblesse, d’humanité et de ténacité. Cœur de Brindille est un roman social captivant dont on ne sort pas indemne, à partager et à faire connaitre d’urgence.

signature sweetie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s