Seuls les vautours – Nicolas Zeimet (éditions 10/18)

Un petit village de l’Utah en 1985, avant internet, la téléphonie mobile et les techniques modernes d’investigation scientifique. Shawna, une fillette de cinq ans, disparaît brutalement un matin.

Tout le village se mobilise. Non seulement les quelques policiers du poste local mais aussi le médecin, un journaliste et bien sûr les enfants. Des enfants et des adolescents qui ont l’imagination fertile et qui racontent d’étranges histoires.

En suivant les destins croisés d’une dizaine de personnages, l’enquête progresse, les haines et les attirances se cristallisent alors que des découvertes bien réelles mènent à des événements qu’on croyait définitivement sortis des mémoires. Certains, en tous cas, auraient bien voulu les oublier…

CVT_Seuls-les-vautours_5777

Plongez vous dans ce livre et vous vous retrouverez dans l’univers noir des années 80 aux Etats-Unis, dans cette Amérique sombre loin de la ville et de l’argent.

Ici, une petite ville. Ses habitants, ses gamins qui font du vélo et des conneries, ses maisons laissées ouvertes, son gosse du village qui fait peur mais qu’on protège.

Et ses secrets. Son médecin qui sait tout. Son nouveau venu qui intrigue car, justement, il n’est pas d’ici.

Et les drames. Les drames qu’on a enfouis. Qu’on a toujours tu. Jusqu’au jour…

Jusqu’au jour où  un nouveau drame arrive et que l’époque a changé. L’époque et les moyens. Les gens veulent savoir ce qui est arrivé à la jeune Shawna, 5 ans, qui a disparu mystérieusement de devant chez elle.

Les recherches commencent, rassemblent la petite ville mais délient aussi les langues, les soupçons.

D’autres disparations vont remonter mais on en parlera pas. Il y a toujours des choses dont il ne faut pas parler.

Notamment les rites sacrés indiens qui bordent la petite ville. Les mystères autour d’une grotte aussi.

Alors vraie grotte hantée, malédiction réelle, rites vaudous ?

Ou juste un esprit dérangé qui s’acharnent à tuer des enfants ?

 

Nicolas Zeimet a réussi à construire un roman digne des plus grands auteurs américains. Nous sommes littéralement plongés dans l’univers sombre et complexe de ses habitants qu’on a l’impression de connaitre. Ses personnages vivent à nos côtés tout au long de notre lecture dont on a du mal à lâcher tant l’histoire est palpitante. On a envie de savoir ce qu’il se passe. On a envie de connaître ce terrible secret et on a envie que cette petite ville retrouve sa sérénité tant méritée.

Un auteur français réussi à faire un livre à l’américaine. Chapeau !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s