« La captive de l’hiver » de Serge Brussolo (le livre de poche) * le Brussolo estival de Sweetie

Pas d’été sans Brussolo, c’est l’une des maximes de Sweetie. Je suis en effet une fan inconditionnelle de l’auteur, et je me réserve à chaque vacances la lecture d’un de ses très nombreux titres que je n’ai pas encore lu (ce qui me laisse encore quelques années d’avance !!). Et je n’ai que l’embarras du choix puisque mes bibliothèques regorgent de ses romans que j’accumule dans le but de les lire un jour ! Jeunesse, historique, SF, … Serge Brussolo s’est essayé à de nombreux genres, et toujours avec le même talent et les mêmes superbes résultats. Jamais encore je n’ai été déçue, et La captive de l’hiver ne fera pas exception.

Si je n’ai pas lu les premières aventures de Marion, tailleuse de pierre française, celles que je découvre dans ce roman historique formidablement bien mené n’en sont pas moins compréhensibles et passionnantes. Réfugiée dans une abbaye de Normandie où elle emploie ses talents d’ymagière à restaurer et créer des statues de saints, elle y est finalement enlevée lors d’une razzia de Vikings. Si ceux-ci avaient pris l’habitude depuis des années d’attaquer les côtes pour rafler femmes, filles, jeunes garçons et richesses en tout genre, ces menaces s’étaient jusque là quelque peu estompées, remisant la peur dans un coin de la tête de chacun des habitants, pourtant habitués encore à surveiller la mer. Rapidement cependant, Marion comprend que cette attaque la visait précisément ; un portrait d’elle largement déformé a en effet traversé les océans et la tribu viking qui la détient souhaite bénéficier de pouvoirs qu’elle est censée détenir. Combien de temps Marion parviendra-t-elle à maintenir l’illusion pour sauver sa vie ? Comment survivra-t-elle aux traditions sauvages de ses geôliers ? S’habituera-t-elle aux rigueurs du froid polaire vers lequel elle a été mené et qui menace chaque jour un peu plus ses mains, menaçant son art d’ymagière comme jamais ?

Comme à chaque fois qu’il prend la plume pour nous plonger dans ses aventures historiques, Serge Brussolo s’est largement documenté sur la culture qui accueille son intrigue – ici celle des redoutables Vikings. Chaque détail nous en apprend plus sur ce peuple effrayant et sauvage, aux traditions souvent sanglantes et bien éloignées des nôtres. Tout comme Marion, nous découvrons à l’occasion de chaque rebondissement ou de chaque étape de la journée la façon dont pensaient et agissaient ces hommes et ces femmes guerriers. C’est une plongée véritablement passionnante dans les us et coutumes de ce peuple du froid nous offre l’auteur et que nous nous empressons d’accepter, persuadés à juste titre que nous ne pourrons que nous en féliciter. Par ailleurs, les personnages, et Marion en tête, sont attachants et nous deviennent rapidement sympathiques ; chacun a un rôle très particulier et nous permet de mieux appréhender l’intrigue et la culture viking. Curieuse, courageuse, la jeune femme revêt les atours de la sorcière que tous pensent qu’elle est, et ainsi de préserver sa vie. Mais ce statut envié lui attire aussi beaucoup d’ennemis, qui tous tentent de la discréditer et de la conduire à la mort. Aidée par de biens étranges alliés, menacée par des ennemis redoutables et qui manœuvrent dans l’ombre, Marion doit se méfier de tout et tout le monde. Le secret qu’elle a mis à jour et qui remet en cause toute l’histoire de la tribu va-t-il la protéger ou accroitre encore la menace ? Je vous encourage à lire La captive de l’hiver pour découvrir vous-même la réponse à cette question ; Plus que jamais la signature de Serge Brussolo est gage de qualité.

sweetie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s