La femme au carnet rouge, Antoine Laurain, J’ai lu

Laurent est libraire. Un matin, en partant au travail, il découvre un sac en parfait état, posé sur des poubelles. Il l’emmène avec lui, persuadé qu’aucune femme au monde ne jetterai de son plein gré un sac aussi magnifique. Une fois chez lui, il en fait l’inventaire ; parfum, rouge à lèvres, pince à cheveux, carnet rouge, clés de maison et un livre de Patrick Modiano dédicacé.

Pas de portefeuille, pas de papier d’identité. Juste un prénom, Laure. Et un carnet rempli de notes personnelles, que Laurent, poussé par la curiosité, va lire.

Pour ce libraire qui n’avait plus connu d’évènements excitants depuis longtemps, ce sac lui apparaît comme un signe du destin. Il va s’improviser détective et tenter de retrouver la mystérieuse propriétaire du sac, qui, il faut bien l’admettre, occupe de plus en plus ses pensées…

Voilà un roman parfait pour l’été ! Une romance de vacances, fraiche et qui se lit vite, optimiste et originale. L’histoire est sympathique et ponctuée de nombreuses références littéraires, alternant 2 voix ; Laurent et Laure. Tous deux à la recherche de ce qui leur manque ; le sac, un nom, mais aussi et surtout la promesse d’un avenir heureux. On pourrait presque croire à la bonté de la nature humaine… En effet, qui de nos jours se donnerait autant de mal pour retrouver le propriétaire d’un objet perdu ?

Un petit format qui se glisse facilement dans le sac de plage, à déguster tranquillement les pieds dans le sable ou dans l’eau. Un vrai roman d’été !

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s