Lignes de Fuite – Val McDermid (Editions Flammarion)

Stephanie Harker franchit les contrôles de sécurité à l’aéroport quand elle voit son fils, devant elle, se faire embarquer par un homme en uniforme. Prise de panique, elle sonne l’alerte.
Mais les autorités n’ayant pas assisté à la scène la pensent folle et le fuyard a du temps pour s’éloigner.
Alors que Stephanie raconte sa version des faits au FBI, il devient évident que cette histoire est bien plus complexe qu’il n’y paraît.
Pourquoi quelqu’un voudrait kidnapper Jimmy ? Par quels moyens Stephanie peut-elle le faire revenir ?

lignes-de-fuite-val-mcdermid

J’adore Val McDermid. J’adore cette auteur, notamment lorqu’elle met en scène Carol Jordan et Tony Hill , le meilleur profiler.

Mais de temps en temps, lorsqu’elle sort un one shot, je me laisse tenter et je ne suis jamais déçue. C’est encore le cas avec Lignes de Fuite.

Un thriller psychologique sans hémoglobine, sans scène à vous faire cacher les yeux non. Ici, les personnages sont mis en avant. Elle a su paufiner, creuser, mettre les défauts et qualités de chacun des protagonistes afin qu’on puisse mieux les cerner, se les approprier. Mais ceci dans un seul et unique but : brouiller les pistes pour que, jusqu’au bout, nous ne doutions de l’issue finale.

Une histoire banale de kidnapping d’enfant. Mais ce fait va vite devenir secondaire. Quasi tout le roman va tourner autour des personnages, de leurs histoires communes à tous. Flashbacks, enquête, témoignages….tout s’emmêle pour qu’on puisse encore mieux comprendre comme on va en arriver là.

Une jolie analyse de notre société actuelle, mettant en lumière la télé-réalité et ses pseudo starlette. Sauf qu’ici, elle a beaucoup plus de cervelle qu’on veut bien croire et on assiste à une parfaite manipulation des médias et de leurs profits.

Pour une fois, un corps de métier méconnu et qu’on a tous eu dans les mains grâce à eux, un nègre littéraire. Alors comment une bimbo et une écrivain vont réussir à nous captiver tout un roman ?

C’est là tout le talent de l’auteur écossaise qui, une fois de plus, démontre qu’elle est la reine du thriller psychologique. Un  page turner irréprochable.

(mais vivement le prochain Tony Hill)

bonnie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s