Le noir est ma couleur – l’évasion, Olivier Gay, Rageot

le noir est ma couleur 4

Le retour tant attendu de Manon et Alexandre ! Après la fin du tome 3 nous laissant bouillants d’impatience, nous retrouvons nos deux ados qui tentent de fuir Paris pour le Sud de la France. Pas pour aller passer des vacances au bord de mer, non. Mais pour échapper aux mages qui les traquent, aux Ombres qui veulent leurs peaux et à la police qui diffuse des avis de recherches… Aucun répit pour Manon et Alexandre, qui s’enfuient à bord d’un scooter volé.

L’évasion. Le tome 4 porte bien son nom. Une évasion qui ne va pas s’avérer des plus simples, pour les raisons évoquées ci-dessus, mais aussi parce que les pouvoirs de Manon sont devenus plutôt effrayants…

Bon c’est décidé, Olivier Gay est le champion des fins frustrantes ! Et dire qu’il faudra attendre janvier 2016 pour la sortie du tome 5… et dernier de la série, initialement prévue en 7 tomes. Ce qui nous laisse imaginer l’action qu’il va y avoir… Car déjà ce tome 4, est encore plus riche en actions et rebondissements que les précédents. Les évènements s’enchainent à un rythme effréné, ne laissant aucun répit à nos jeunes ados, ni au lecteur d’ailleurs !

Peut-être un peu plus de noirceur (bah oui, Manon a choisi sa couleur désormais !), mais également plus de maturité aussi. A la fois dans les personnages, mais surtout dans leur comportement l’un vis à vis de l’autre. Changement radical du personnage de Manon ; cette fois la petite fille modèle a totalement disparu, au profit d’une jeune fille sûre d’elle, qui n’a plus peur de prendre des risques. Alexandre aussi devient beaucoup plus attachant qu’à ces débuts. Même si on était toutes sous le charme de son côté bad boy, il faut avouer que c’est également très sympa de le voir se montrer plus mature, et être capable d’avoir des sentiments… Jusqu’à la fin, où l’on se dit que finalement, ce n’est qu’un homme ! (…)

Bref, blague à part, pas d’essoufflements dans cette suite, puisqu’au contraire, Olivier Gay parvient à nous maintenir en haleine avec ce rythme soutenu. Nous sommes toujours happés dans ce monde magique, qui flirte avec le monde réel et actuel, donnant un mélange plaisant. Mon seul questionnement ; comment, mais comment va se terminer cette série, et surtout comment tout faire tenir dans un seul et unique tome ?

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s