48h pour mourir, Andreas Gruber, l’Archipel

48-heures-pour-mourir-658930

Sabine Nemez, jeune commissaire de police, retrouve le corps de sa mère dans la cathédrale de Munich. Le tueur l’a noyée dans 2 litres d’encre noire. Le père de la jeune femme avoue avoir reçu des appels anonymes l’invitant à découvrir pourquoi son ex-femme a été enlevée, sinon quoi elle mourait. Le délai : 48h.

Sabine Nemez, bien malgré elle impliquée dans l’affaire, va faire équipe avec Maarten S. Sneijder, un expert de l’office fédéral de police criminelle, homme vaniteux et désagréable avec qui les désaccords sont fréquents. Ils vont pourtant, pour le bien de l’enquête, être obligés de s’entendre, car le tueur récidive. Chaque crime s’inspire d’une histoire d’un livre de contes pour enfants. Pour chaque crime, le tueur contacte un proche, lui remet un indice et lui donne 48h pour sauver sa victime.

Un criminel sordide, organisé et machiavélique, qui manipule tout et tout le monde. Comment l’arrêter quand les victimes n’ont aucun lien entre elles ?

Andreas Gruber est un auteur germanique reconnu, c’est avec ce livre que je le découvre. Et cela vaut le détour !

Un scénario original, une histoire ficelée à la perfection, et un suspense des plus prenants. Pas de temps mort, l’auteur fait grimper la tension et l’intrigue en faisant prendre la parole tour à tour à ses différents personnages ; Sabine Nemez, les victimes, les proches, ce qui apporte un point de vue vraiment agréable à la lecture. Le parallèle avec les contes allemands est vraiment intéressant et donne envie de découvrir ce livre de contes pour enfants ; des petites histoires où des choses horribles arrivent à des enfants qui ne sont pas sages. Et d’après ce qu’on peut en apprendre dans le thriller de Andreas Gruber, il y a de quoi faire trembler tous les petits bambins !

L’aspect psychologique des personnages est très présent mais pas trop, l’écriture coule tellement bien qu’on ne s’en défait pas facilement. C’est le genre de livre qui vous tient éveillé tard dans la nuit, même tôt le matin pour ma part !

Un bon thriller comme on les aime, une belle découverte de cette rentrée littéraire. A découvrir !

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s