Vite trop vite, Phoebe Gloeckner, Editions La Belle Colère

51niAUsmJRL._SX332_BO1,204,203,200_

Minnie Goetze a 15 ans et possède toute l’innocence et l’inconscience des ados de son âge. Mais aussi ses peurs, ses besoins, ses envies. Le tunnel qui propulse de l’adolescence à l’âge adulte est rempli de tentations, de nouvelles expériences, d’autodestruction. Et Minnie ne va pas y couper.

Ce livre est son journal intime, dans lequel elle se livre de façon crue mais vraie, raconte la découverte de la sexualité, de l’amour, de la drogue, de tout ce qu’une adolescente est amenée à vivre, et ce par quoi elle va être tentée de passer pour se forger une place dans le monde des adultes.

Bien que traitant d’un sujet intéressant et intemporel, je n’ai pas vraiment accroché à la lecture de ce livre. Le langage est cru, vulgaire dans la bouche d’une ado de 15 ans –même si je le conçois, le monde change et évolue, Minnie vit son adolescence dans les années 80… Le mot « baise » apparaît toutes les trois phrases et rend la lecture vraiment désagréable. L’écriture est telle que l’on ne ressent aucune empathie pour le personnage, à qui pourtant, il arrive des choses affreuses.

L’adolescence est une période de vie particulière ; le corps change, la vie change, nos désirs et aspirations changent. Nous vivons une sorte de crise identitaire, tentant de découvrir par tous les moyens qui nous sommes vraiment. Et ce livre l’illustre très bien.
Mais c’est trop. A 15 ans, Minnie se tape le copain de sa mère alcoolique, a une sexualité des plus débridées, se drogue à tout ce qui lui tombe sous la main. Oui il faut tester, se tester, chercher ses limites, tout le monde le fait. Mais trop, c’est trop. J’avoue avoir eu énormément de mal à apprécier cette lecture, avoir été même parfois choquée par la vulgarité des propos, l’obscénité dans la bouche d’une gamine de 15 ans, et les actes décrits. Et pourtant, je suis plutôt ouverte à tous genres de lectures…

Le point positif, c’est que l’auteure est une dessinatrice hors pair, et agrémente le journal intime de Minnie de dessins, BD, poèmes, qui sont vraiment réussis et offrent à la lecture des pauses agréables et une belle originalité au livre.

Malgré toute ma bonne volonté, je ne suis pas parvenue à apprécier ce livre. Première déception pour cette rentrée littéraire.

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s