Deux hirondelles sur les chemins de Compostelle, Marie-Christine Giloteaux, Editions Atramenta

369-deux-hirondelles-sur-les-chemins-de-compostelle

Deux femmes de ma connaissance ont fait le chemin de Compostelle il y a quelques années. L’une d’entre elle a pris des notes chaque jour, a écrit et publié ce témoignage. Deux femmes, deux sœurs, deux hirondelles.

Après son départ en retraite, Marie-Christine Giloteaux a ressenti le besoin de faire le point sur sa vie, de se retrouver et a souhaité tenter ce périple pour elle, et pour son fils Anthony décédé 25 ans plus tôt. Elle y raconte leurs premiers pas, leurs rencontres –certaines sympathiques, d’autres moins – leurs fous rires, leurs difficultés. Le doute ressenti certains jours « Suis-je vraiment capable d’aller jusqu’au bout ? », le retour de la motivation « On est des dures à cuire ! ». Les conditions climatiques difficiles ; la pluie, la neige, le brouillard qui ont parfois réduit leur envie à zéro, mais aussi le soleil et les sourires autour d’elles, ces deux femmes que les étrangers appelaient « the two sisters of France ».

Tel un vrai journal de bord,  agrémenté de photographies illustrant les propos, l’auteure nous emmène avec elle sur les chemins de St Jacques avec humour, autodérision, et – malgré la difficulté – avec passion. Jusqu’à l’arrivée, le soulagement, la sensation d’avoir accompli quelque chose de grand.

Tout le charme de cet ouvrage réside dans l’écriture ; ce n’est pas de la grande littérature soignée, mais du « vécu ». Un récit vécu jour après jour tout au long de ce périple de deux mois et demi. A chaque jour sa petite note, son humeur et son envie. A chaque jour son anecdote, sa démotivation et son exaspération.

Touchant et émouvant, c’est au bord des larmes que je referme ce livre. Sans doute parce que je les connais, parce que je connais leur histoire, mais ce livre éveille en moi l’envie de tenter ce chemin. L’écriture est passionnée et passionnante, la positivité se ressent et se transmet, et au final ce qu’il reste, ce qui touche le plus, est le sentiment de fierté personnelle.

Et vous, êtes-vous tentés par le chemin de Compostelle ?

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s