La maison du bout du monde, Ake Edwardson, JC Lattès

9782709643689-001-X_0

Ce livre est le 11e tome des aventures d’Erik Winter, le personnage principal de cet auteur. Et c’est aussi le 1er livre de cet auteur suédois que j’ai l’occasion de lire. Il a été traduit dans plusieurs pays et vendu à plusieurs millions d’exemplaires ; une pointure !

Le commissaire Erik Winter laisse sa famille en Espagne pour reprendre son travail en Suède après deux ans d’arrêt. Retour difficile puisqu’il débute avec une affaire horrible ; l’assassinat d’une femme et de deux de ses enfants dans leur maison. Le 3e enfant, un bébé, a été épargné. Dès lors de nombreuses interrogations perturbent Erik Winter. Où était le mari ? Pourquoi personne ne s’est inquiété alors que le meurtre semble avoir eu lieu 3 jours auparavant ? Pourquoi le bébé n’a pas subi le même sort que le reste de la famille ?

Loin des siens, Erik Winter va devoir garder la tête froide pour démasquer le tueur car les suspects sont aussi nombreux que les interrogations, et les suppositions aussi difficiles à établir que le profil de l’assassin…

Avis mitigé pour cet auteur mondialement reconnu. L’histoire est intrigante et originale, mais je n’ai pas accroché au style d’écriture. Beaucoup de personnages, beaucoup de dialogues qui sèment la confusion dans notre tête ; qui est qui ? Qui parle à quel moment ? Un peu difficile à suivre, d’autant que la lecture traine quelque peu, le suspense n’est pas vraiment présent. Un événement se produit au ¾ du livre et bouleverse le rythme ; l’ambiance s’accélère d’un seul coup, mais retombe directement après.

C’est dommage car l’histoire en elle-même est paradoxalement passionnante et les personnages intéressants par leur comportement et la difficulté que l’on éprouve à les cerner. Le coupable est difficile à identifier, et tous nous apparaissent suspects car l’auteur maitrise totalement ses personnages et l’art de manipuler le lecteur.

De bons côtés, de moins bons, mais ce livre est malgré tout une belle découverte et un autre regard sur la Suède. Et même si c’est le 11e tome, il peut se lire indépendamment des autres.

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s