Celles de la rivière, Valérie Geary, Editions Mosaïc

9782280282475-001-t

Je trouve que cette année, les premiers romans sont particulièrement réussis, et celui-ci ne fait pas exception à la règle. Valérie Geary signe un premier roman brillant, plein de suspense et d’émotion.

Samantha et Olivia ont 15 et 10 ans lorsqu’elles découvrent le corps d’une femme dans la rivière Crooked, non loin de chez leur père. Celui-ci, un homme vivant du contact avec la nature et ses abeilles, est pour les habitants de la petite ville un ermite. Il va vite être pointé du doigt pour le meurtre de la jeune femme. Ses deux filles, ayant déjà perdu leur mère quelques semaines auparavant, ne veulent pas perdre également leur père et vont ainsi mentir pour le protéger. Car le soir du meurtre, il n’était pas avec elles et elles n’ont aucune idée de l’endroit où il se trouvait.

Petit à petit, les preuves s’accumulent contre le père de Samantha et Olivia, qui vont se retrouver trop vite propulsée dans la dureté du monde adulte, loin, bien loin de leur enfance paisible au bord de la rivière.

La plume de Valérie Geary est subtile et pleine d’émotion. Son talent transpire dans ses deux personnages principaux qui prennent la parole chacune leur tour ; Olivia et Samantha. Chacune raconte l’histoire à travers ses yeux d’enfant.  Samantha en pleine adolescence, va tantôt se montrer responsable, tantôt agir avec toute l’impulsivité de son âge. Olivia, du haut de ses dix ans, va se retrancher dans le silence, et trouver parfois le réconfort parfois la peur dans les voix qu’elle entend, ces fantômes qu’elle voit. Toutes deux sont touchantes, toutes deux sont courageuses et perspicaces. Chacune à sa façon.

Cette façon de narrer l’histoire apporte une sensibilité particulière et crée un attachement fort pour les deux fillettes. Nous sommes bouleversés par leur passé chaotique, leur présent difficile et leur avenir incertain. Car en tentant de sauver leur père du terrible sort qui l’attend, ce sont aussi les terribles secrets de famille et les mensonges qu’elles vont exhumer. Sujet qui avec l’importance des liens familiaux est totalement maitrisé et se mêle à une dimension spirituelle. L’aspect surnaturel s’intègre parfaitement à l’histoire à travers les visions de la petite Olivia qui, devenue totalement muette, compter sur leur soutien même si elles l’effrayent.

C’est un superbe roman à la plume teintée d’émotion, au suspense constamment présent, aux personnages forts et attachants, bref une merveille de ce mois de novembre, qui vient tout juste de sortir. Il vous clouera à votre canapé et vous ne pourrez vous en détacher, les fillettes vous hanteront longtemps… N’hésitez pas !

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s