Les filles oubliées, Sara Blaedel, Editions Terra Nova

Electre_978-2-8246-0694-1_9782824606941

Sara Blaedel est la reine du thriller danois. Mickaël Connelly et Camilla Läckberg sont les premiers à le dire et je ne peux qu’approuver. C’est avec Les filles oubliées que je découvre cette auteure, et c’est bluffée que je referme ce livre, que je n’ai pas lâché de la soirée.

Dans une forêt d’un petit village danois, le corps d’une femme est découvert. Tout indique qu’elle a glissé le long du terrain. Une longue cicatrice lui couvre la moitié du village, cicatrice ancienne. Le hic, c’est que personne n’a signalé sa disparition.

Louise Rick, enquêtrice au département des personnes disparues, va lancer un appel à témoins pour tenter de savoir qui est cette femme. La démarche porte ses fruits, car une vieille dame reconnaît la jeune femme. Il s’agit de Lisemette, une femme qu’elle aurait connu lorsqu’elle était enfant car elle était internée à l’hôpital psychiatrique d’Eliselund, où travaillait alors la témoin. Lisemette faisait partie de ses enfants oubliés, car délaissés par leur famille dans ses hôpitaux plutôt que d’assumer un enfant à handicap mental.

Louise Rick, en tentant pourtant de rechercher sa famille pour les avertir, va découvrir que Lisemette avait une jumelle et qu’elles sont censées être mortes toutes les deux depuis plus de trente ans…

Louise va se lancer dans une enquête des plus étranges, tout en replongeant dans son passé douloureux dans ce village qui n’est pour elle que douleurs et mauvais souvenirs. Sans compter les changements dans son travail, le mariage de sa meilleure amie et son fils adoptif à s’occuper, Louise ne sait plus où donner de la tête !

Thriller angoissant et prenant, Les filles oubliées est une véritable merveille. Un style de lecture et d’écriture qui font penser à ceux de Camilla Läckberg ; une enquêtrice, héroïne récurrente de qui l’on suit la vie privée en même temps qu’une affaire. Une héroïne attachante pour qui l’on éprouve immédiatement empathie, et d’autres personnages qui se succèdent et qui apportent chacun à leur façon émotions et bouleversements.

C’est narré et ficelé à la perfection du début à la fin, on ne s’ennuie pas une seule minute au cours de cette lecture au suspense croissant. Ce livre possède la juste dose de tout ; suspense, personnages intrigants, détails suffisants… et nous captive sans avoir besoin d’en faire plus.

Belle découverte de ce mois de novembre que je conseille fortement à tous les fans du genre Camilla Läckberg. Ça s’en rapproche même si Sara Blaedel a bien sûr son style bien à elle.

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s