Quatre coeurs imparfaits – Véronique Ovaldé et Véronique Dorey (éditions Thierry Magnier)

C’est d’un superbe conte que je vais vous parler aujourd’hui…

J’avoue avoir craqué sur la couverture et sur la 4ème :

1507-1

Rosa Luisa avait eu trois soeurs. 
La plus jeune était folle, la deuxième était pute, la troisième était morte.

Il ne m’en fallait pas plus pour me plonger toute entière dans ce conte sombre pour adultes.

L’histoire de cette petite fille se lit d’une traite et on finit frustrés car on aimerait continuer à suivre son évolution, comment elle va se construire en tant que femme.

ob_8d8970_quatre-coeurs-imparfaits-illustration

J’étais la fille de la troisième et j’habitais avec Rosa Luisa, l’aînée des soeurs.
Je me souviens que Rosa Luisa devait bien avoir cent ans et qu’elle était vierge.

Poétique, sombre, douloureux mais beau, cette histoire ne laisse pas indifférent.

Les illustrations sont parfaites pour créer un vrai univers à part entière. Nous ne pouvons pas oublier les univers de Tim Burton ou Matthias Malzieu en lisant ce livre.

22752138577_bc389ea641_z

Je le conseille vivement à tous ceux qui aiment les univers glauques mais aussi les belles histoires 😉bonnie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s