« London panic » de Marie Vermande-Lherm (Exprim’ – Sarbacane) * Gosh!

 

Lucie est une élève dissipée en cours d’anglais, et pour cause : elle ne peut pas supporter sa prof, véritable dragon qui le lui rend bien. Mais jamais elle n’aurait imaginé qu’elle irait jusqu’à la priver du séjour linguistique auquel participe la classe de Lucie. Vexée, agacée, elle est aussi pourtant résolue à aller elle aussi à Londres, et par ses propres moyens. Bon, des moyens, elle n’en a pas beaucoup, mais elle va forcer le destin. Après tout, quand on est ado, on peut tout se permettre !

Pleine d’humour et de ressources, la jeune Lucie se révèle dès les premières pages un personnage au fort caractère et au langage bien à elle. Le ton est donné : l’impertinence est son mot d’ordre, pour le pire et le meilleur. Car si Lucie trouve bien une solution pour gagner Londres (et ce malgré qu’elle n’ait pas pu acheter un billet ou qu’elle ait du mentir à ses parents), elle va y atterrir dans une famille pour le moins atypique et so british. Et si elle est ravie des brunches et du tea time auxquels la famille est si fermement attachée, elle découvre ses excentricités dès la porte franchie : entre une mère disparue on ne sait où pour une retraite méditative mystérieuse, un ainé qui préfère se balader nu, un cadet de 7ans convaincu que la fin du monde est proche et un lord flegmatique, Lucie a l’impression d’avoir frappé chez les toqués ! Si l’on ajoute à cela qu’elle a trempé dans une drôle de combine de son ami Abu pour tenter de venir en Angleterre – elle a promis elle ne sait pas vraiment quoi pour obtenir son aide – et le fait qu’il semble bien déterminé à obtenir (par tous les moyens) qu’elle tienne sa promesse, son séjour londonien risque bien de ressembler à une drôle d’aventure.

Vous l’aurez compris, ce roman est haut en couleur et rythmé, mené par une auteure à la plume drôle et soutenu par un personnage principal impertinent et sympathique ; les personnages secondaires sont au moins aussi attachants, l’intrigue est cohérente et le suspense alimenté par Marie Vermande-Lherm. Tout y est pour passer un très bon moment, comme souvent avec la collection Exprim’. Attention cependant : le ton de la narration est vraiment très original, ce qui peut déplaire à certains lecteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s