« Le jardin au clair de lune » de Corina Bomann (Charleston) * un roman agréable mais inégal

Lilly est antiquaire, et si elle aime son métier, il lui faut bien admettre qu’il ne lui réserve que peu de surprise. Sa vie est d’autant plus calme que depuis la mort de son mari, quelques années auparavant, elle s’est peu à peu isolée, ne recherchant plus le frisson de l’aventure et de la découverte comme autrefois. Mais un jour, un vieil homme entre dans sa boutique et lui dépose un superbe et très atypique violon, lui certifiant qu’il lui appartient avant de disparaitre. Intriguée, Lilly va donc se lancer sur les traces des précédentes propriétaires et notamment de la talentueuse violoniste Rose Gallway.

Corina Bomann met donc en parallèle deux destins de femmes à un siècle d’intervalle et liées par ce mystérieux violon décoré d’une rose. Elle plonge ses lectrices dans la vie tumultueuse de Rose à Sumatra, où sa vie prend un tournant décisif et où Lilly perd sa trace. Aidée par sa meilleure amie et de serviables (et séduisants) hommes qu’elle rencontre au fil de son enquête, l’antiquaire remonte le fil d’une histoire superbe et passionnante, extrêmement bien pensée et menée. Les chapitres présentant la vie de Rose sont colorés et la mettent en scène de façon très convaincante. Parcourus de faits historiques réels, ils convainquent et entretiennent le suspense page après page.

Cependant, le déséquilibre entre l’histoire de Rose et celle de Lilly est préjudiciable : autant on se laisse entrainer facilement dans celle de la première, autant celle de la seconde est peu convaincante, multipliant les hasards, coups du sort, etc. … qui entravent largement sa crédibilité. L’histoire d’amour que Lilly va entamer est attendue, cousue de fil blanc dès la première apparition de cet homme qui fera sans surprise vibrer son cœur.

Un roman en demi teinte donc, duquel je choisis de retenir surtout la partie narrant le très beau destin brisé d’une violoniste virtuose du début du 20ème siècle sous le ciel azur de Sumatra.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s