Rural Noir, Benoit Minville, Gallimard, Série Noire

product_9782070148769_195x320

Après deux romans ados et un jeunesse parus aux éditions Sarbacane, Benoit Minville nous montre avec Rural Noir, qu’il est à l’aise dans tous les styles.

Romain, Christophe, Vlad et Julie. Quatre ados inséparables. Le « Gang ». Dans leur campagne natale en plein Morvan, ils vivent d’insouciance, de nature et de plaisirs propres à leurs âges. Un événement va venir bouleverser leur jeunesse, et les faire basculer plus tôt que prévu dans la dure vie des adultes. Romain bascule. Trop faible ? Trop de pression sur ses jeunes épaules ? Trop de culpabilité ? Trop d’images en tête ? Un autre événement va en tout cas le pousser à partir, à fuir ses amis, sa famille, sa vie qu’il aimait tant.

15 ans plus tard, il revient. Retrouve Chris, Julie, Vlad. Beaucoup de choses ont changé, ou plutôt évolué. Il pensait partager des souvenirs avec le Gang, mais le passé les rattrape. Son retour ne se passe pas comme prévu, et les mauvais souvenirs remontent. La haine, la rancœur, tous ces souvenirs que Romain a laissés pendant 15 ans vont remonter et de nouveau perturber la vie du Gang.

Quel plaisir de se plonger dans la description des paysages morvandiaux dépeints par Benoit Minville, non loin d’où j’ai passé ma propre enfance. Souvenirs et nostalgie… Heureusement mes souvenirs sont beaucoup plus gais que ceux des quatre héros !

L’histoire est sombre, noire, alternant passé et enfance du gang avec la réalité brutale du retour aux sources 15 ans après. Bien que l’enfance des ados se passe de prime abord comme tout enfant élevé à la campagne peut l’avoir vécu, le côté sombre des petits coins reculés surgit peu à peu au cours de la lecture.

L’amitié, la loyauté et le sens de la famille est très important pour l’auteur, comme on avait déjà pu le constater dans ces romans ados. Les passages narrant le passé du Gang, m’a d’ailleurs beaucoup fait penser à son livre « Les Géants ». On retrouve la même plume, le même style Rock dans l’écriture, la même violence dans certains passages et ce « à la vie à la mort » entre ses personnages.

Premier roman noir réussi, et si certains de vous souhaite rencontrer l’auteur, – qui est adorable soi dit en passant- , vous pourrez le retrouver à Lyon pour Quai du polar dans moins d’un mois !

kitty

Publicités

Une réflexion sur “Rural Noir, Benoit Minville, Gallimard, Série Noire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s