Le cri d’antoine, Emilie Boguet, Edilivre

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_88393

« Malgré moi, je retiens tout. Les mots anodins, les paroles blessantes, l’indifférence des autres. Tout, absolument tout se grave dans ma mémoire et je ne peux rien faire pour m’échapper. » Pris au piège entre sa relation complexe au monde et ses rêves impossibles, Antoine nous livre son ressenti face à une société qui lui paraît toujours plus hostile et étrangère, au fur et à mesure que les années passent.

Difficile de résumer, de faire un synopsis de ce roman, tant il est préférable de réserver la surprise aux lecteurs.

Antoine est le personnage central de l’histoire, celui que nous allons suivre, celui auquel nous allons nous attacher. L’auteure expose deux situations différentes pour mettre en évidence l’importance du cadre de vie de l’enfant, nécessaire à un bon épanouissement. A la manière d’une philosophe, d’une psy, mais surtout d’une femme humaine, Emilie Boguet montre à quel point l’éducation et l’amour sont primordiaux pour faire de son enfant un adulte bien dans sa peau, confiant, sûr de lui.

Elle emploie des mots justes, touchants et possède une belle écriture, à la fois teintée d’émotion, à la fois percutante, pour nous livrer un roman très psychologique, sur fond de pensées de Sartre et Camus mais aussi une dénonciation de la société actuelle, de la montée du Front National, qui est curieusement plus d’actualité que jamais. Un roman sous forme d’enseignement, à la sensibilité et à l’humanité rare.

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s