Mémoire cachée, Sebastian Fitzek, L’Archipel

9782809818444-001-G

A Berlin, un homme se réveille dans une planque de sans-abris dans le métro. Il ne sait pas qui il est, ne sait pas où il est. Il ne se rappelle rien de sa vie. Un seul indice ; le tatouage gravé dans la paume de sa main, un prénom. Noah. Accueilli par Oscar, un sans-abri plutôt pessimiste et obsédé par les théories du complot, il va errer sans but jusqu’à ce qu’un article d’un journal ramassé dans la rue attire son attention. Le journal recherche désespérément l’auteur d’un tableau. Noah connait ce tableau et est persuadé qu’il en est l’auteur. Il va entrer en contact avec une journaliste, Céline, pour tenter de retrouver des bribes de son passé et de sa mémoire.

Au même moment, à Manille aux Philippines, une grippe extrêmement contagieuse se répand, contaminant des dizaines de milliers de gens et se répandant comme une trainée de poudre partout dans le monde. Derrière cette « grippe de Manille », un groupe d’extrémistes voit son plan d’éradication se développer à grande vitesse.

Ce qui relie ces deux intrigues ? Un auteur à la plume diabolique !

J’ai découvert Sebastian Fitzek avec Le Voleur de regards. C’est un thriller d’un tout autre genre qu’il nous offre ici. Si le début nous fait penser à La mémoire dans la peau, et apparait plutôt simple, la suite elle, nous plonge dans le chaos. Le roman devient d’une grande complexité lorsque l’on comprend que les deux intrigues sont reliées. L’auteur excelle et s’amuse à nous faire des nœuds au cerveau, au moyen de personnages parfaitement travaillés, et à l’ambiance apocalyptique qui règne en permanence au cours de la lecture.

Une atmosphère lourde où sont évoqués  la surpopulation mondiale et les problèmes environnementaux, sociaux, qui en découlent. Sebastian Fitzek explore les théories du complot avec des idées surprenantes et des groupes extrémistes terrifiants. La postface – que j’ai beaucoup apprécié – nous éclaire sur son avis sur la question, et rend moins terrible la fin abrupte de son roman.

Un thriller prenant, tout en tension, qui laisse perplexe, pousse le lecteur dans ses retranchements, et l’oblige à se poser des questions face à certaines situations.

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s