L’inconnue du quai – Mary Kubica(mosaic)

La première fois que je l’aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite. Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là. Aussi fragile. Cette fois, je l’aborde/vais lui parler. Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener…
Hantée par l’image de cette jeune sans-abri et de son bébé,  Heidi néglige l’avis de son mari et l’hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l’inconnue du quai. Qui est vraiment Willow ? Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l’inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ?
Peu à peu, la présence de l’inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales…

1507-1

 

Heidi Wood a tout pour être heureuse : un mari formidable et fidèle (malgré de nombreuses tentations, une ado rebelle-pas-si-rebelle et un boulot altruiste qu’elle adore.

Mais elle ne peut s’empêcher de tout bouleverser pour assouvir sa conscience en voyant régulièrement cette toute jeune fille avec un bébé complètement seule et apeurée dans le métro new-yorkais. Elle va prendre le risque de mettre la sécurité de son couple, de sa famille pour rouvrir de vieilles blessures du passé qui l’affectent encore au plus haut point. Elle va se mettre à nu, dépassant ses limites psychiques jusqu’à les fissurer à un point de non retour.

J’avais déjà adoré le premier roman de Mary Kubica , Une fille Parfaite, et était plus qu’impatiente de lire son second opus, un peu dans l’attente de savoir si elle allait faire aussi bien. Je dois avouer que je ne fus absolument pas déçue.

Elle a gardé son style, sa patte d’écrivain bien à elle, ses 3 voix qui se succèdent pour donner une dynamique originale et qui plonge le lecteur à fond dans l’intrigue. Nous nous prenons au jeu de se mettre dans la peau du narrateur et de changer de personnages au fil des pages.

Une intrigue parfaite, une succession d’émotions qui envahissent les personnages principaux, des tensions qui vont faire valser les censures psychiques pour mettre à nu des être humains malheureux et abîmés.

Un livre qui ne se referme que trop vite….

Hâte de poursuivre la carrière de Mary Kubica qui fait déjà partie des mes romancières préférées.

bonnie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s