Dans la tourmente, tome 1, les années du silence, Louise Tremblay d’Essiambre, Editions Charleston

Dans_la_tourmente_Les_annees_du_silence_1__c1_large

1942, Québec. Deux jeunes filles vont connaitre trop tôt la vie de femme en tombant enceinte. Cécile Veilleux, à peine 18 ans, amoureuse de Jérôme Cliche, se voit renvoyée de la ferme familiale par un père un peu trop strict malgré l’amour qu’il lui porte, qui n’accepte pas la naissance d’un enfant hors mariage. Rolande Comeau, 13 ans, se retrouve enceinte, une grossesse honteuse qu’elle n’a jamais voulu, qu’elle n’a pas eu d’autre choix que d’accepter malgré son jeune âge. Une grossesse qu’elle a subit, lui volant à jamais son enfance.

Toutes deux se retrouvent à l’hôpital, font connaissance et se lient d’amitié, le temps que dure leur grossesse. L’une pourra voir son enfant mais n’en a que faire. L’autre ne pourra le voir et en souffrira toute sa vie. Les deux enfants sont adoptés, les jeunes filles renvoyées chez elles. Et la vie continue, avec ses hauts et ses bas. La guerre. Le départ de Jérôme. Les décès, les mariages, les naissances.

Cécile reverra-t-elle Jérôme un jour ? Aura-t-elle la joie de savoir ce que devient son enfant ? La vie doit continuer, malgré tout…

1er tome d’une trilogie, cette saga envoûte dès les premières lignes. Transportés au Canada il y a plus de 70 ans, c’est avec plaisir et émotion que nous nous attachons à ces deux héroïnes. Pas tout à fait femmes, plus vraiment enfants, elles ont en commun une grossesse non désirée, une autorité qu’elles doivent subir et un besoin d’amitié, de se confier sans être jugées. Toutes deux portent en elles la solitude et le silence, à une époque où les tabous sont plus importants qu’à l’heure actuelle.

Ce qui frappe dans ce roman, c’est l’écriture de son auteure. Une écriture teintée d’émotions, pleine de sentiments, de compassion et d’empathie, qui m’a, à plusieurs reprises, fait monter les larmes aux yeux. Bouleversant, émouvant, c’est un roman magnifique, avec son parler québécois et ancien, avec des familles unies, des sentiments tus, des rebondissements inattendus dans un monde en guerre, et de l’amour, beaucoup d’amour.

C’est très triste, mais magnifiquement narré et plein d’espoir. C’est avec impatience que j’attends la suite, qui arrive bientôt !

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s