« La conspiration Kolarich » de David Ellis (le cherche midi) * un très bon thriller judiciaire

Afficher l'image d'origine

Jason Kolarich est avocat, et un bon avocat – très bon. Il a l’habitude de représenter des malfrats, prenant comme un défi le fait de les disculper alors même que leur culpabilité est une évidence. Et s’il ne parvient pas à leur éviter la prison, aucun souci : ils la méritent. C’est grâce à cette philosophie professionnelle qu’il parvient à dormir sur ses deux oreilles et à accepter régulièrement de défendre des ordures. Mais le jour où une vieille femme vient le voir et lui demande de s’occuper de la défense de son neveu accusé de meurtre, Jason Kolarich ne réalise pas qu’il va mettre à mal ses certitudes de professionnel et s’engager dans une affaire qui, cette fois, va l’impliquer personnellement.

Car Tom Stoller est un jeune homme qui vit dans la rue depuis qu’il est revenu d’Irak ; vétéran, il souffre du si tristement célèbre syndrome post-traumatique après avoir connu et commis à Mossoul le pire. Atteint également de schizophrénie, il a été retrouvé en possession des effets personnels d’une jeune femme abattue un soir en pleine rue. Si Jason et son équipe veulent dans un premier temps rassembler des éléments pour monter un dossier prouvant la folie, ils se rendent tous rapidement compte que tout n’est pas si simple. En faisant le lien entre cette affaire et une autre impliquant la mafia locale, ils vont mettre le doigt sur une machination incroyable, bien  plus sombre et redoutable que prévu. Impossible alors de laisser croupir en prison un homme qui a tout donné à son pays et incapable de se défendre et coupable idéal. A force de recherches et de découvertes, Kolarich et ses proches vont devenir des cibles alors même que rien ne les y préparait. Voici planté le décor d’un thriller extrêmement efficace, très bien ficelé et au suspense redoutable.

Un thriller original aussi : David Ellis, après Caché, revient avec un texte largement caractérisé par l’utilisation des termes, procédures et autres codes du monde judiciaire. D’amendements en procédures, de plaidoiries en appels, on circule dans un univers codifié et impitoyable faits de jurisprudences et de dossiers impersonnels. Les dialogues sont passionnants et nous donnent à voir la réalité d’un système tentaculaire qui broie les prévenus s’ils n’y prennent pas garde et demandent à tous une vigilance de chaque instant. On évolue également dans une vision très américaine de la justice, largement paternaliste : entre punition et négociations, on prend en compte notamment le statut de vétéran de Tom Stoller, incluant une variable peut connue en France – la gratitude d’un pays à l’égard de l’un de ses enfants qu’il a envoyé en enfer.

On passe encore une fois avec David Ellis un très bon moment, servi par une plume précise et incisive. L’intrigue est passionnante, et elle nous permet de découvrir les affres du système judiciaire américain… instructif et éclairant.

Publicités

Une réflexion sur “« La conspiration Kolarich » de David Ellis (le cherche midi) * un très bon thriller judiciaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s