Mortel Sabbat – Preston & Child – Editions l’Archipel

Ah ! le mois de mai est pour moi toujours une attente inestimable car arrive le nouveau Preston & Child, et surtout le nouveau Pendergast…

Je dois être comme des milliers de personnes, une grande fan de ce personnage hors du commun qui a dépassé dans mon coeur l’illustre Sherlock Holmes (et c’était pourtant pas gagné !).

Bref, ce 11 mai sort le nouveau opus du duo américaon, Mortel Sabbat avec une couverture qui en dit long sur ce qui nous attend…Du mystère, de la magie, des sorcières ?

mortel_sabbat

 

Le synopsis : Pendergast est contacté par Percival Lake, un sculpteur à qui on a volé une collection de vins rares. En compagnie de Constance Greene, Pendergast se rend à Exmouth, petit village de pêcheurs situé au nord de Salem, dans le Massachusetts. En examinant la cave pillée, Pendergast découvre, derrière les rayonnages, une niche secrète ayant abrité un corps. Le vol des précieux flacons ne serait donc qu’un leurre destiné à masquer la disparition du squelette…
Des marécages hantés par une bête humaine, les souterrains d’une église en ruine abritant les sabbats d’adorateurs de Lucifer et du démon Morax… Voilà qui pourrait se transformer en piège mortel pour Pendergast…

Nous retrouvons donc l’énigmatique Aloysius Pendergast et sa protégée Constance Greene dans les bas fonds du royaume des sorcières, Salem.

Le duo ne passe pas inaperçu dans une petite ville de pêcheurs dans laquelle il faut résoudre un banal vol de vins. Banal car ce n’est qu’illusion, la vraie enquête à résoudre pour notre agent du FBI va se révéler beaucoup plus retorde.

Une enquête qui va les mener au temps des navires, des chalutiers, des trésors à cacher face à une ville affamée et prête à tout pour ensevelir les secrets qui en découleront.

Pendergast, avec sa suffisance, son culot et son flair incroyable va trouver les failles chez chacun des habitants et mettre le doigt sur ces fameux secrets.

Il va pousser aussi Constance dans ses limites, nous montrant ainsi qu’elle n’est pas que la protégée de Pendergast et qu’elle peut se révéler une alliée de premier choix.

Dans cet opus, nous flirtons tout au long avec l’irréel, le fantastique, les légendes. Pas une seule fois, cela en devient incrédule. Nous sommes plongés avec eux dans cette enquête comme eux sont ensevelis dans les marais. Nous sommes avides de la vérité, qu’elle soit ou non  le résultat d’une chasse aux sorcières. Une documentation exemplaire et jamais lassante nous ai proposé et nous devenons incollable sur le sujet !

Pas une seule fois, le duo américain Preston & Child ne lasse son lecteur, réussissant à chaque fois le pari d’une lecture quasi parfaite, qu’une fois qu’on a ouvert le livre, on ne peut plus le refermer. Jamais je ne me lasse de leurs enquêtes, de leurs personnages qu’ils arrivent à animer avec autant de de vie en eux.

La fin de ce roman nous laisse vraiment sur notre fin et, encore une fois, je vais trépigner d’impatience en attendant la suite qui va me paraitre interminable !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s