Pères, fils, primates – Jon Bilbao – Editions Mirobole

Joanes, jeune entrepreneur en proie à des difficultés financière et quasiment sur la paille, séjourne au Mexique pour le mariage de son beau-père.
Un ouragan menaçant la cote mexicaine, il se voit contraint de rester sur place et partager le même hôtel avec son ancien professeur d’université, responsable de son échec professionnel…
père fils
Premier roman traduit de Jon Bilbao, je me suis laissé séduire de prime abord par le titre et la couverture (j’ai un faible pour les couvertures des éditions Mirobole !).

J’ai plongé ensuite dans une histoire très plaisante, rafraichissante comme un bon mojito…
On se prend d’affection pour Joanes, looser sympa, qui essaie de se sortir du guêpier dans lequel il vient de se fourrer!
Après un début assez rythmé, le livre tombe peu à peu dans un tempo plus lent, avec une intervention assez surprenant sur Alan Turing, le mathématicien anglais qui a permis de décoder Enigma, le système de cryptage nazi durant la seconde guerre mondiale.
Une parenthèse qui peut sembler un peu longue si l’on ne s’intéresse ni à la science ni à l’histoire..
il faudra attendre l’arrivée du « primate » pour redonner un coup de fouet à l’histoire, et alors là, ca devient jubilatoire, un peu comme si Tarantino s’était glissé dans la peau (ou la plume) de l’auteur!
IL y a du potentiel chez  Bilbao, il n’y a pas à en douter, reste à canaliser cette énergie qui bouillonne et qui donne par moment des chapitres inégaux.
En tout cas, chez Mirobole, on prend des risques, on cherche des auteurs qui sortent des sentiers battus, et rien que pour ça, hé bien, chapeau!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s