Le dompteur de lions – Camilla Lackberg (actes noirs)

Une jeune fille disparue depuis plus de quatre mois erre à moitié nue à travers la forêt enneigée avant d’atterrir sur une route déserte. La voiture arrive de nulle part, le choc est inévitable. L’accident n’explique pourtant pas les yeux crevés de la victime et les nombreuses blessures sur son corps.

Lorsqu’Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire de meurtre impliquant un ancien dompteur de lions, elle ne se doute pas que les sombres tentacules du passé sont en train de se refermer sur le présent. Et que le cauchemar ne fait que commencer…

1540-1

 

Je dois avouer que tous les ans, j’attends avec impatience le dernier opus de l’auteur suédoise qu’on ne présente plus.

Il s’agit là de son 9ème roman mettant en avant le couple phare Erica Falk et Patrick Hedstrom . Et comme dans tous les romans dont on suit des personnages récurrents, et bien on s’y attache et nous sommes souvent plus impatients de les retrouver eux plutôt que l’intrigue.

Mais cette fois ci, je dois avouer (encore une fois) que je commence à me lasser un peu. Autant avant je finissais ses livres en 2 jours que là, j’ai mis presque une semaine, je ne retrouvais plus l’empressement d’avant. Peut-être parce que la recette magique ne l’est plus.

Encore une fois, l’enquête tourne autour d’un crime horrible touchant des adolescentes et qui fera ressurgir des secrets bien enfouis dans des esprits bien tourmentés. Nous allons suivre dans ce roman plusieurs histoires qui se réuniront pour faire ressortir ce qu’une âme peut avoir de plus noire. Ce que des traumatismes de l’enfance peuvent avoir comme conséquences sur l’être humain;

Alors oui, Camilla Lackberg sait manier les mots avec brio, nous entrainer sur des pistes bonnes ou pas, des chemins détournés pour arriver à sa fin avec intelligence et pertinence et jusqu’au bout , on se laisse emporter dans ces secrets que seuls les auteurs nordiques sont les maitres….

Mais, même s’il y a une pointe de lassitude, cela fait toujours du bien de les retrouver d’autant que Patrick prend vraiment toute son importance (plus qu’Erica je trouve) et encore une fois, tout est parfaitement mené du début à la fin.

 

bonnie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s