« Une seconde chance » de Dani Atkins (Le cherche midi) * coup de coeur absolu, et larmes garanties

20160626_142605 (1)

Décidément, les éditions du cherche midi réalisent cette année une performance : la plupart des livres reçus et lus se placent directement parmi mes coups de cœur (Les derniers jours de Rabbit Hayes) ou dans mes meilleures lectures de l’année (Les perles noires de Jackie O.). Et Une seconde chance de déroge pas à cette « règle », puisque sans aucun doute je le classe parmi mes coups de cœur. Cependant, et tout comme Anna McPartlin, Dani Atkins parvient à nous faire pleurer comme rire, espérer comme abandonner tout espoir… J’ai fini ce superbe roman en larmes mais avec le cœur plein de joie, emplie d’un sentiment de bonheur incroyable mais anéantie par la rudesse de la vie. Un texte ambivalent donc, et dont l’ambivalence est d’autant plus fortement ressentie que sa construction est en deux parties.

Point de départ : Rachel et ses amis de lycée fêtent la fin de leurs vacances au restaurant. Ils vont tous très bientôt se séparer pour rejoindre des universités disséminées dans le pays. Une certaine nostalgie flotte donc, mais tous sont persuadés qu’ils se reverront bientôt, Rachel la première. Mais tout bascule alors qu’une voiture poursuivie par la police fonce dans la salle de restaurant et fauche Rachel ; ses amis ont eu le temps de fuir mais elle est restée bloquée par le mobilier renversé. Une vision la poursuit depuis : son ami Jimmy volant à son secours. Deux « après » sont alors déroulés par l’auteure, avec beaucoup de justesse et de sensibilité : cinq ans après, Rachel survit dans un petit appartement, hantée par le passé et sans foi en l’avenir. Son fragile équilibre mental menace alors de voler en éclat : sa meilleure amie se marie dans la ville qui l’a vue grandir et dans  laquelle s’est déroulé l’accident. Elle n’y est jamais retournée et appréhende ce retour forcé dans le passé et les retrouvailles, alors même qu’elle avait coupé les ponts avec tout le monde. Elle ne peut s’empêcher de les envier, de souhaiter que les choses se fussent passées autrement. Une réalité sombre, triste, mais un quotidien qu’elle a elle-même façonné avec ses nouvelles armes. Deuxième possibilité : cinq ans après, la vie de Rachel est conforme à celle qu’elle avait toujours souhaitée. Elle est fiancée à son amour de jeunesse, occupe un poste de rêve, est entourée d’amis et vit à Londres. Elle a a priori tout ce qu’elle pouvait espérer. Mais cette réalité-là est-elle celle qui la rendra la plus heureuse ?

Pour son premier roman, Dani Atkins signe un chef d’œuvre d’humanité qui m’a complètement bouleversée ; alors que l’on pourrait penser en regardant la couverture que c’est un roman léger (ce que sa date de parution peut également laisser présager en le classant parmi les lectures d’été), je ne vous conseille pas de le lire si vous souhaitez vous détendre. Si j’ai passé un moment magique, que j’ai adoré sa plume et admiré le talent avec lequel l’auteure a tissé ce roman, il n’en reste pas moins que j’ai beaucoup (beaucoup, beaucoup) pleuré, et que les réflexions sur la vie que ce texte entraine ne se prêtent pas du tout à la légèreté. Attention, j’ai adoré être ainsi entrainée dans ces deux univers parallèles se faisant écho tout en s’opposant radicalement. J’ai aimé que le soupçon s’invite dans la lecture – même si pour ma part, j’ai rapidement « choisi », « ressenti » la version que je pensais être « la vraie ». Ce qui a donc rapidement conduit aux premières larmes… Le personnage de Rachel est attachant, authentique, fort de ses faiblesses, et sera indubitablement l’un de ceux qui m’auront le plus touchée cette année.

Merci Solène pour cette belle lecture qui m’a, une nouvelle fois, faite pleurer – il va falloir que je me méfie de tes prochains envois. Merci aux éditeurs du cherche midi pour ces moments de lecture si forts, ces textes si authentiques. Et merci au graphiste pour cette couverture magnifique. Je suis une lectrice comblée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s