Ailleurs plus loin, Amy Bloom, Editions Charleston

IMG_3735

Lilian Leyb a tout juste 22 ans lorsqu’elle pose le pied sur le continent américain à New-York, en 1924. Elle fuit son pays, la Russie, et tente d’oublier la raison de son changement de vie ; l’assassinat de toute sa famille lors d’un pogrom et la disparition de sa fille Sophie.

Elle se fait embaucher comme couturière dans un théâtre yiddish, loue une partie d’une chambre, de fait des amis, des amants. Et un jour, une nouvelle va bousculer sa vie ; sa fille, sa petite Sophie, serait vivante, et habiterait en Sibérie avec des parents adoptifs.

Lilian abandonne tout de sa nouvelle vie newyorkaise pour partir retrouver sa fille. Commence alors un long, très long périple pour la Sibérie, des conditions affreuses, des rencontres – bonnes ou mauvaises – mais surtout l’espoir et l’envie de ne pas abandonner pour retrouver la chaire de son sang.

Le New-York Times annonçant en 4e de couverture « un triomphe littéraire », je nourrissais de grands espoirs vis-à-vis de ce roman. C’est sans doute pour cette raison que ma déception est d’autant plus grande.

Le début me plaisait pourtant, mais je me suis lassée dès que Lilian entreprend son voyage pour la Sibérie. En effet cette dernière rencontre énormément de personnages, qui vont composer son voyage, qui racontent leurs vies avec énormément de détails, si bien que le but 1er de Lilian, à savoir retrouver sa fille, est quelque peu relégué aux oubliettes. Même cette fille pour qui on pourrait avoir de l’affection au vue de son passé ne suscite aucune empathie. J’ai essayé, je n’ai pas réussi.

Le style de l’auteure est de plus, quelque peu déstabilisant ; peu de chapitres, beaucoup de détails, des digressions en tous genres, qui viennent perturber la lecture et donnent l’impression au lecteur de ne pas avancer dans le roman, et m’ont d’ailleurs contraint à plusieurs reprises de relire des passages car j’étais dans l’incompréhension totale.

Peut-être tenterais-je ma chance avec un autre roman de cette auteure pour ne pas rester sur une mauvaise impression.

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s