« Fleurs sauvages » de Kimberley Freeman (Pocket) * à emmener d’urgence en vacances!

Emma est danseuse étoile à Londres, et tous s’accordent à dire qu’elle est l’une des meilleures. Alors certes elle s’entraine beaucoup et consacre beaucoup de temps à son métier/sa passion, mais elle a atteint l’objectif secret qu’elle s’était donné petite fille et qu’elle partageait avec sa grand-mère Beattie aujourd’hui disparue. Mais parce que la vie nous réserve parfois des surprises, et pas toujours de belles surprises, Emma perd dans la même journée son fiancé, parti avec une autre, et sa carrière suite à une terrible blessure. Sa vie s’effondre, présent et futur n’ont plus aucune saveur et plus rien ne motive Emma. Pourtant, elle découvre que sa grand-mère, qui joua dans sa vie un rôle bien plus important que sa propre mère, lui a laissé par testament une maison en Australie, maison dont personne ne peut soupçonner la valeur affective. Puisque plus rien ne la retient à Londres, Emma décide de partir, de tout laisser et de s’accorder quelques semaines pour souffler et se poser les questions qu’elle va être obligée de se poser rapidement. Pourtant, ce n’est rapidement plus par défaut que la jeune femme reste en Tasmanie, dans cette maison pleine de souvenirs, de secrets et de cartons. Aidée bien malgré elle par des habitants sympathiques et qui admiraient sa grand-mère, rare femme propriétaire d’une ferme dans la région dans les années 1940 et devenue femme d’affaires lorsqu’elle commença à vendre ses créations réalisées avec la laine de ses moutons.

Mais derrière ce portrait de femme respectée, Emma découvre « la première vie » de Beattie, débarquée d’Ecosse avec son amant et une enfant illégitime, forcée de subvenir elle-même aux besoins de sa fille, loin de la violence de l’homme qu’elle aimait. Loin de sa famille, elle se réinvente une vie, aidée ou entravée par les personnes qu’elle rencontre, forte de sa volonté de devenir indépendante et de rester loin des hommes… jusqu’à ce que la vie lui fasse rencontrer l’un d’eux qui la fasse changer d’avis. Dans les grandes plaines australiennes fouettées par les vents et menacées par le feu, Kimberley Feeeman nous invite à chevaucher aux côtés de Beattie rassemblant les moutons, à se battre avec elle pour conserver la garde de sa fille et lui offrir le meilleur, accepter des compromis pour mieux préparer l’avenir, se révolter face aux traditions de cette Australie rurale qui brille par son racisme et son conservatisme. La vie d’une femme admirable et finalement admirée qui pourtant ne sera jamais aussi fière que de ce qu’elle ne pourra jamais révéler au grand jour.

Attention, coup de Coeur : ce livres et à emmener absolument en vacances cet été! Kimberley Freeman nous offre en effet un roman féminin composé de tous ces ingrédients qui en font un incontournable : une héroïne forte qui va devoir affronter les épreuves que la vie s’obstine soudainement à mettre sur son chemin, une histoire familiale secrète et largement marquée par la passion, de l’exotisme, des personnages forts, attachants, authentiques – d’Emma et Beattie, les personnages principaux dont les histoires se mêlent au-delà des années, à tous ceux qui gravitent autour d’elles -, des amours contrariées, des histoires d’amitié superbes, des secrets qui menacent de bouleverser les vies de tous, … Non vraiment, Fleurs sauvages trouvera sa place sans conteste dans vos valises ou sur les transats dans le jardin !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s