Ne retournez jamais chez une fille du passé, Nathalie Stragier, Editions Syros

IMG_3776

Un an après son voyage dans le futur, Pénélope ne peut s’empêcher de s’interroger ; comment va son amie Andréa ? Leur tentative d’empêcher le virus de s’installer a-t-elle réussie ? Et si elle allait voir, juste quelques minutes, s’assurer que tout va bien ? Malgré l’interdiction formelle de remettre les pieds dans le passé, Pénélope y retourne. Nous sommes en 2020 et rien ne semble avoir changé. Pas de trace de ce virus mystérieux. Elle retrouve Andréa, sa famille, mais au moment de repartir chez elle, sa volonté s’effrite.

Au fond d’elle, elle sait qu’elle aimerait rester au « Moyen-Age ». Car elle vient de comprendre une chose essentielle ; elle est amoureuse. Amoureuse d’un homme ; le frère d’Andrea. Sa volonté de retourner dans le futur est mise à rude épreuve. Et ce n’est malheureusement pas la seule épreuve qu’elle aura à affronter. Car leur tentative pour déjouer le virus a échoué, et celui-ci ne va plus tarder à commencer sa terrible ascension. Pénélope va aussi découvrir qu’elle n’est pas la seule personne du futur à vivre en 2020, et cela va la bouleverser.

Mais malgré tout, elle va tenter de s’intégrer adoptant le même mode de vie que ses ancêtres,  quitte à se brûler les ailes. Car pour plaire à Pierrick, elle est prête à tout.  Mais le virus est là, et il a déjà commencé à se répandre. Pénélope et Andréa arriveront-elles à sauver leur(s) monde(s) ?

Un 2e tome tout aussi passionnant, où l’on retrouve avec plaisir nos deux héroïnes, cette fois du point de vue de Pénélope, pour nous permettre d’avoir ses sentiments les plus profonds, et son point de vue.

Ce tome, tout en poursuivant l’aventure trépidante des deux ados, est à la différence du premier, plus axé sur la difficulté d’intégration, sur le besoin de faire comme les autres pour appartenir au monde qui nous entoure, aux gens que l’on côtoient. Il met également l’accent sur l’amour,  la complexité des relations amoureuses de notre époque, les sentiments, observés par une inconnue, une « asentimentale », avec un incroyable bon sens.

Quelques remarques subtilement glissées sur la mode, la séduction, le besoin de plaire ou encore les réseaux sociaux, l’auteur ne cesse de glisser des messages quasi imperceptibles sur sa vision du monde, mais pourtant bien présents.

Une série absolument formidable, dont j’attends la sortie du tome 3 avec impatience, qui lui ne sortira que l’année prochaine. Car si la fin du premier tome n’avait rien de très original, celle-ci est frustrante et totalement insoupçonnable. J’ai hâte de découvrir ce que nous réserve la suite de cette saga jeunesse addictive à souhait.

kitty

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s