« Au pied du mur » d’Elisabeth Sanxay Holding (BakerStreet) * par la marraine du roman noir!

20160729_150036

[Souvenir]

Elisabeth Sanxay Holding, pionnière et visionnaire et grand nom du roman noir nous donne à voir dans Au pied du mur la véritable [nature humaine, les affres d’une vie ordinaire – celle de Lucia, jeune femme semblable à tant d’autres – et rangée bouleversée par une époque. Mère de famille durant Deuxième Guerre mondiale, elle tente par tous les moyens de rassembler les morceaux de sa vie, une vie qu’elle ne comprend plus très bien : son mari est parti plusieurs années auparavant se battre dans le Pacifique, ses enfants ont des envies d’indépendance comme beaucoup en cette époque bousculée qui offre de nouvelles opportunités, son père – garant d’une tradition familiale bourgeoise ancestrale – brouille les cartes et lui rappelle les us et coutumes de son milieu social incompatible avec le quotidien contre lequel elle se bat pour préserver les apparences et mener une vie à l’image de ce qu’elle avait toujours imaginé. Lucia se débat donc à chaque minute, et pour protéger sa famille, va un jour se trouver contrainte de flirter avec le risque et le milieu du banditisme : elle qui s’en remettait toujours aux hommes de la famille pour prendre une décision dissimule de son propre chef le cadavre d’un homme intimement lié à sa fille retrouvé sur la propriété. Si elle ne sait pas ce qu’il s’est passé, elle ne doute pas que la réputation de sa famille et de sa fille sont menacées. Cette décision va l’entrainer dans une spirale de mensonges, de secrets et de compromis avec ses valeurs dramatique.

A chaque page, le lecteur attend et redoute le faux pas de la naïve Lucia qui la fera définitivement chuter et fera basculer sa vie dans le noir le plus total. Elisabeth Sanxay Holding fait du contexte social et politique de l’époque l’écrin idéal à son intrigue angoissante, sublimée par son réalisme et son humanité. La détresse de Lucia, mais également sa résolution à ne pas baisser les bras face à des situations originales et effrayantes sont omniprésentes et sous-tendent un roman noir qui fait date. L’auteure donne à son personnage le rôle d’une femme malmenée par sa vie qui décide un jour de la reprendre en mains, quitte pour cela à revenir sur certaines de ces valeurs. Comme beaucoup de femmes des années 1940, Lucia doit en effet apprendre à être indépendante, à ne pas attendre que les hommes interviennent pour conduire sa vie et donc à assumer les conséquences d’actes qu’elle n’aurait jamais pensé pouvoir/devoir accomplir – une liberté chèrement acquise.

Paru pour la première fois en 1947, ce roman noir de la talentueuse Elisabeth Sanxay Holding est un modèle du genre, profondément humain et angoissant. L’un de ces textes de référence à l’aune desquels nous lirons ensuite les romans noir, ne pouvant nous empêcher de remarquer le fossé qui existe parfois.

On ne peut que remercier les éditions Bakerstreet d’avoir sorti des cartons Au pied du mur. Nul doute qu’il retrouvera sa place dans les rayons des meilleures librairies et dans les étagères des lecteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s