La nuit de Peter Pan, Piero Degli Antoni, L’Archipel

img_3843

Depuis le départ de sa mère, Leonardo, jeune garçon de 10 ans introverti et réservé, vit seul avec son père David, un ancien musicien célèbre. Ils vivent reculés du monde, sur la côte italienne, dans une maison à flanc de colline, accessible seulement par la mer ou par le vieux tunnel ferroviaire.

Un soir, Leonardo trouve son père ligoté dans le salon. Un homme se tient à ses côtés. Qui est-il ? Que veux-t-il ?  Il connait Leonardo, il connait David. Sous ses airs de prisonnier en fuite, il semble connaitre toute leur vie. Il menace de tuer David.

L’orage gronde, le courant est coupé, et dans leur maison bien éloignée du reste du village, la peur et la tension croissent. Impossible de trouver le moyen de prévenir qui que ce soit et encore moins de s’enfuir. Et l’inconnu n’en a pas encore fini avec eux. Pour Leonardo et son père commence alors une longue, très longue nuit…

Avec une maitrise parfaite de l’écriture et du rythme, Piero Degli Antoni nous entraine dans un thriller remarquable. Ambiance huis-clos oppressante dans cette maison en bord de falaise coupée du monde, tellement visuelle, où à travers les yeux du petit Leonardo, le lecteur ressent la peur, l’angoisse et cette sensation effrayante de ne pouvoir agir.

Aucune issue ne semble possible et on frissonne en même temps que les personnages. Personnages qui par ailleurs sont vraiment particuliers, réels, humains. On s’attache à ce petit bout de chou, qui ne cesse de se dénigrer mais qui pourtant se révèle d’un courage exemplaire, et va tout faire pour sauver son papa, pour qu’il soit fier de lui. A la recherche d’une reconnaissance qu’il n’obtient jamais, Leonardo, sa fragilité et sa force sont touchantes.

Le rythme est parfait, le suspense ne cesse de croitre, et les révélations successives augmentent la tension et l’effet qu’elle produit sur le lecteur. Et évidemment cette référence à Peter Pan, au Pays Imaginaire et à chaque détail de l’histoire est brillamment mise en évidence. Le dessin animé rythme ce thriller d’une manière subtile et prenante.

Pas de temps mort, une écriture parfaite, un rythme effréné et une atmosphère glauque et angoissante, c’est un thriller qui ravira les fans de huis clos !

Une belle découverte de cette rentrée !

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s