Harry Potter et l’enfant maudit, J.K.Rowling, Gallimard

img_4096

Comme nombre d’entre vous, J.K.Rowling a bercé mon enfance/adolescence avec les aventures d’Harry Potter. Ce sont sans doute les livres que j’ai le plus lus, ceux que je ne me suis jamais lassé de lire, relire.

Lorsque j’ai appris la sortie du 8e tome, je me suis sentie à la fois euphorique tout autant que je l’appréhendais. Harry Potter est un monde entier créé par l’auteure et le retrouver m’enthousiasmait. Mais 8 ans après le dernier tome, qui était censé être le dernier, n’était-ce pas purement commercial ? N’est-ce pas gâcher l’histoire et le succès de cette saga ?  J’ai donc pris mon temps et me suis replongée avec plaisir dans 7 tomes avant de m’attaquer au 8e.

Nous y retrouvons Harry là où nous l’avions quitté ; 19 ans plus tard, heureux père de 3 enfants, marié à Ginny Weasley. Il travaille au ministère de la magie, et retrouve les joies de la gare de King’s Cross, du quai 9 ¾, mais cette fois-ci en tant que père. Son fils Albus prend pour la première fois le Poudlard Express et s’apprête à découvrir Poudlard, portant sur ses épaules le poids du passé de son père. Etre le fils d’Harry Potter n’a rien de facile, surtout lorsqu’il semble être tout le contraire de son père. Et dans ces années à Poudlard, Albus va jouer avec la frontière entre bien et mal, entre passé et présent, faisant ressortir des ténèbres enfouies depuis longtemps…

On se laisse facilement emporter dans cette suite, on découvre avec plaisir un Harry papa qui se bat pour l’éducation de ces enfants. On est heureux de suivre leur destin et découvrir les mystères de ce tome 8. L’écriture sous forme de pièce de théâtre, légèrement déstabilisante au début est cependant remarquable et l’histoire se révèle passionnante.

Mais… je n’ai pas ressenti la même satisfaction que pour les 7 autres en refermant le livre. Les raisons peuvent être diverses. L’écriture sous forme de pièce de théâtre, qui même si elle est brillante ne donne pas le même effet. Le fait d’avoir relu les 7 tomes avant ? Les nombreuses années qui se sont écoulées entre le tome 7 et le tome 8 ? Ce sentiment d’une sortie purement commerciale qui ne me quittait pas ? Je ne saurais dire exactement mais j’ai été légèrement déçue.

Ce dernier tome ne m’a pas procuré le même sentiment que les précédents, même si sa sortie était une bonne nouvelle et la lecture agréable, je ne suis pas entièrement convaincue. Harry Potter restera pour moi une saga de 7 tomes.

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s