« La reine du Tearling » d’Erika Johansen (Lattès) * un livre phénomène et bestseller débarque en France

20161117_084211

Kelsea a été élevée dans la forêt, par des tuteurs exigeants mais justes qui lui ont toujours dit la vérité : elle est l’héritière de la Reine Elyssa, et elle sera un jour amenée à gouverner le royaume du Tearling. Mais jusqu’à ce que des guerriers frappent à la porte de leur maison pour l’emmener, cette réalité était largement oubliée au profit des préoccupations d’une jeune fille de son âge : les balades en forêt, la lecture, les leçons, les tâches domestiques, … . Pourtant, le jour de ses dix-neuf ans, tout bascule : non seulement elle abandonne le seul lieu où elle ait jamais vécu et les deux personnes qui avaient jusqu’ici constitué son seul entourage, mais elle est aussi propulsée dans une vie qu’elle n’avait jamais imaginée, emplie de violence, de menaces, de tyrannie. S’en est finit de ses rêves de souveraine juste et de sujets aimants : c’est un royaume exsangue qu’elle découvre, opprimé par des décisions ignobles prises en son temps par sa mère. Traite d’êtres humains, famine, mort, … . Loin des livres qu’elle a lu enfant, la réalité s’impose à elle et la contraint à prendre la seule décision qui soit : aussi apeurée qu’elle soit, c’est à elle de reprendre les rênes de son héritage pour sauver ce royaume qu’elle se prend à aimer et devenir reine.

La reine du Tearling est le premier volet d’une trilogie déjà traduite dans le monde entier et dont les droits cinématographiques ont d’ores et déjà été acquis – Emma Watson est d’ailleurs pressentie pour endosser le rôle de Kealsea Raleigh. Et lorsque l’on referme ce roman fantastique, on comprend sans peine un tel succès : si tous les codes de la fantasy sont là – magie, combats, valeurs chevaleresques, héritage caché, … – l’auteure parvient tout de même à nous plonger dans un univers étonnant, à la fois familier et original. On parcourt à la suite de Kelsea les routes de son royaume et les ruelles malodorantes de sa capitale, on rencontre ses sujets, ses amis, sa Cour et ses ennemis à ses côtés, on se révolte à notre tour face aux situations qu’elle affronte, on se réjouit de ses victoires et on espère ses succès, … . Avec talent, Erika Johansen développe une intrigue passionnante et riche, faisant se croiser des personnages denses, des destins savamment pensés et imbriqués qui se complètent et se répondent. On s’interroge, on se passionne, on admire la plume de l’auteure et sa capacité à nous captiver ainsi. Le rythme est rapide sans être précipité et on aspire page après page à connaitre la suite, se réjouissant dans les dernières pages de constater que la suite s’annonce tout aussi palpitante. En un mot comme en cent, on adore!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s