La maison de l’assassin, Bernhard Aichner, L’Archipel

img_4214

Après Vengeances, nous retrouvons dans ce 2e thriller de Bernhard Aichner le personnage si particulier de Blum.

Blum, cette jeune femme qui travaille dans une entreprise de pompes funèbres, adoptée par des gens froids dénués d’affection aujourd’hui décédés.  Blum qui a perdu son mari il y a deux ans, restant seule avec ses deux filles. Blum, qui a retrouvé les cinq meurtriers de son mari et les a tués froidement, dans l’espoir de trouver un soupçon de réconfort dans sa vengeance.

2 ans après, Blum pensait pouvoir aspirer à une vie normale. Mais tout bascule en peu de temps. Une photo dans un journal, l’existence d’une sœur jumelle, Björk, qu’elle n’a jamais connue, aujourd’hui décédée. Et la police qui exhume une tombe et y retrouve les restes de l’une des victimes de Blum. Tout se précipite, Blum est obligée de fuir, de laisser ses filles, avant que la police ne la trouve. Elle part se cacher dans la grande maison où Björk a vécu, en plein cœur de la forêt Noire, désormais habitée par son père et son frère.

La vie a fait de Blum une victime, un statut qu’elle n’a pas accepté, qu’elle a combattu, en témoigne le meurtre des cinq hommes, faisant d’elle une criminelle, puis l’ennemi public numéro un. Et elle qui croyait pouvoir se cacher dans la famille de sa jumelle, va se retrouver autant proie que victime, car les habitants de ce manoir ne sont pas forcément ce qu’ils prétendent…

Un thriller sous tension qui ne vous laissera pas indemne. Déjà fascinée par le premier tome, j’ai plongé avec plaisir dans cette suite, où le suspense croisse crescendo jusqu’à créer une atmosphère lourde, angoissante. Si la fuite de Blum nous tient particulièrement en haleine, que dire de ce huis-clos oppressant qui s’en suit dans le manoir ?

L’auteur excelle à nous effrayer et créer un malaise qui s’insinue en nous  durant la lecture. Grâce à cette écriture totalement détachée, brutale. Grâce à ses personnages psychologiquement travaillés qui sont à la fois attachants et effrayants. Grâce à cette intrigue pleine de rebondissements, à cette tension qui plane sur la lecture.

C’est brillant mais c’est dur, noir, brutal. Mais que c’est bon !

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s