Ma mémoire est un couteau, Laurie Halse Anderson, Editions La Belle Colère

img_4225

Hayley a bientôt 18 ans et est de retour dans la maison qu’elle a habitée étant enfant. Après 5 ans passés sur les routes, sans attaches, sans école, sans vie sociale, son père Andy a décidé de retourner à une vie plus stable.  Mais Andy, vétéran de la guerre, s’enlise chaque jour davantage dans la noirceur de ses souvenirs. Il est incapable de garder un emploi, de s’occuper de sa fille et l’alcool et la drogue sont ses seuls amis.

Pour Hayley, aller au lycée n’est déjà pas évident mais quand il lui faut en plus s’occuper de son père, s’inquiéter à chaque fois qu’il ne décroche pas le téléphone, aller le récupérer complètement saoul à la sortie des bars… la jeune fille prend sur elle, assume tout et rejette les souvenirs de son enfance pour rester forte.

Puis elle va rencontrer Finn et commencer à mener une vie normale d’adolescente. Tout du moins tenter. Car la santé et le moral de son père s’aggravent. La chute n’est plus très loin, père et fille vont-ils se relever ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que je ne m’attendais pas à ce type d’histoire, d’écriture, en lisant la 4e de couverture. J’ai été surprise, et de manière plutôt agréable.

L’auteure nous transporte dans un roman à la première personne, adoptant le point de vue de Hayley. Une ado rebelle qui n’est pas à l’aise dans le monde qui l’entoure, qui refuse les règles, au caractère bien trempé et à la force incroyable qui cache une terrible fissure.  Un personnage attachant et drôle, qui donne le ton dès le début de l’histoire.

L’écriture étonnante est à l’image de son héroïne ; sarcastique, rebelle et teintée d’humour, ce qui rend la lecture plus facile. Car le thème est grave, le ton aussi et la manière dont sont psychologiquement travaillés les personnages est bouleversante. Humains, réels, ils pourraient être sans peine des connaissances. Car bien que fiction, cet ouvrage pourrait être le récit de la réalité, d’une réalité qui bien qu’effrayante, est le quotidien de nombreuses personnes. Et c’est ce qui le rend si touchant, si bouleversant.

Roman dur, il m’a pourtant accroché du début à la fin, sans temps mort car le suspense vous cloue à votre fauteuil. A découvrir.

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s