La loge noire, Jean-Pierre Croquet, L’Archipel

img_4227

A l’aube de la première guerre mondiale en Angleterre, une série de meurtres terrorise Londres. Jack l’Eventreur serait-il de retour ? Les médias lui ont en tout cas déjà trouvé un surnom ; l’Egorgeur, un macabre surnom dévoilant ce qu’il fait subir à ses victimes. C’est l’inspecteur Adey qui est en charge de l’enquête.

Parallèlement, un ouvrage occulte est activement recherché ;  la Kabbala Denudata, dans son édition originale. Mark Bowen, courtier engagé par une société secrète de mages noirs militants, retrouve sa trace dans la librairie de Geoffrey Bloom. Mais lorsqu’il s’y rend pour acquérir l’ouvrage, il trouve le libraire égorgé, et le livre volé. Paniqué, il s’enfuit, ce qui n’échappe pas à plusieurs témoins. Il devient alors le suspect le plus probable dans l’affaire de l’Egorgeur.

Traqué par la police, Mark Bowen va devoir, pour prouver son innocence, s’associer pour retrouver le véritable meurtrier. Sans compter qu’il n’est pas le seul à vouloir connaitre ce que contient cette mystérieuse édition de la Kabbala Denudata

Si l’histoire se veut plutôt passionnante, il est difficile d’y entrer ; de nombreux personnages entrent en scène dans les premiers chapitres et l’on éprouve quelques difficultés à comprendre qui est qui en raison d’un rythme particulièrement rapide. Un rythme qui ne dérange plus une fois intégré l’identité de chacun, et qui au contraire accentue le suspense. De nombreux personnages, mais aussi de nombreux « groupes » ; francs-maçons, anarchistes, espions, politiques, révolutionnaires… Assurez-vous de bien les cerner sous peine de perdre le fil !

Car pas de temps mort, pas de place pour les détails inutiles, c’est un thriller qui se lit rapidement sans faire la moindre pause. Quand les meurtres et la magie noire se rejoignent au cœur de Londres et laissent place à un roman endiablé, ensorcelant, où le pauvre inspecteur Adey va se retrouver malgré lui dans le cœur de l’enquête et dans la ligne de mire de l’Egorgeur.

L’apparition de Conan Doyle en tant que personnage apporte un petit côté sympathique à l’histoire qui elle, est plutôt brutale et sans pitié. Oui il y aura des morts, et parfois parmi les plus innocents. Mais si vous aimez les thrillers et la magie, n’hésitez pas à découvrir ce récit !

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s