« Le principe du désir » de Saïdeh Pakravan (Belfond) * sublime

20170301_085154

Sarah est une artiste trentenaire et inspirée, qui a la chance, en cette formidable soirée new-yorkaise, d’exposer dans une petite mais sérieuse galerie. Le premier pas, du moins l’espère-t-elle, vers la reconnaissance des amateurs d’art contemporain – et de ses mécènes. Ses espoirs sont d’autant plus grands que Thaddeus Clark, collectionneur internationalement connu et investisseur émérite dans le domaine des arts, a annoncé sa présence, assurant à Sarah, tout au moins, une belle visibilité dans la presse (et la présence de ses amis fortunés). Mais ce à quoi ne s’attendait pas Sarah, c’est le coup de foudre qui s’abat sur elle (littéralement) au premier regard ; en un instant, la jeune femme tombe follement amoureuse… Et la folie ne fait que commencer.

Car Sarah refuse que cette histoire d’amour qu’elle chérit soit ordinaire. Elle fait alors du principe du désir son mantra, gardant Thaddeus, cet homme fort, bon et profondément heureux, à distance. Mais alors que cela devait lui assurer de le garder toujours – s’il a l’impression qu’il ne « l’a » pas, il continuera à la courtiser, non ? -, Sarah s’enferre dans une dramatique situation, enfermant cette relation qui aurait pu être merveilleuse dans une spirale manipulatrice. La jeune femme se découvre machiavélique et cruelle, mais ne peut se résoudre à avouer ou mettre un terme à ce simulacre d’amour, alors même que Thaddeus Clark accepte de nombreux compromis et sacrifices pour comprendre cette femme dont il est viscéralement amoureux. Mais acceptera-t-il vraiment de s’abaisser à être le pantin que Sarah semble désirer qu’il soit ? L’indépendance de Sarah ne cache-t-elle pas des aventures avec d’autres hommes, un profil de manipulatrice ou de croqueuse de diamants ? Leur relation, pourtant vouée à un tel bonheur, résistera-t-elle au principe du désir dont Sarah ne peut bientôt plus se passer et qu’elle laisse les détruire tous les deux ?

Saïdeh Pakravan, franco-iranienne née en Amérique, est une auteure que l’on avait découverte avec Azadi, couronné par le Prix de la Closerie des Lilas et le Prix Marie-Claire. Le principe du désir, son troisième roman, est un véritable uppercut qui dissèque la dissolution d’une personnalité « saine » et le sacrifice d’une relation idéale sur l’autel des idées préconçues. Sarah fait sien un principe extérieur, absurde, cruel,  pensant se protéger mais se rendant prisonnière. Elle qui n’avait jamais intentionnellement causé de peine à qui que ce soit devient le bourreau du seul être qu’elle souhaiterait préserver. Cette rencontre, ce coup de foudre, doit-il immuablement devenir une malédiction qui causera sa perte et celle de Thaddeus ? Parviendra-t-elle à retrouver son identité et son authenticité et à mettre fin à une mise en scène les condamnant.

On sort de ce roman magnifique un peu mal à l’aise, peut-être plus attentif aussi à la nature de notre relation aux autres. La sensibilité de l’écriture, légère mais si pesante, n’y est pas étrangère, même si l’intrigue à elle seule aurait pu laisser percevoir le chef d’œuvre. Car, pour ma part, c’est dans cette catégorie que je range Le principe du désir. C’est dit.

Publicités

Une réflexion sur “« Le principe du désir » de Saïdeh Pakravan (Belfond) * sublime

  1. Comment les aventures amoureuses de Sarah Bly pourraient ne pas faire écho à nos propres paradoxes dans les jeux de l’amour ?
    Une histoire haletante dans un style d’écriture moderne et fluide, des personnages qu’on peut voir et entendre grâce à leurs descriptions très profondes. Le monde de l’art et de la finance si réalistes qu’on croirait à une histoire vraie…si le mot roman n’était pas précisé en couverture.
    Une intrigue palpitante et une introspection assurée ! On ressort de ce chef d’oeuvre littéraire grandi et enrichi!
    Suspence et émotions au rendez vous !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s