L’imprévu, Chris Bohjalian, Editions du Cherche-midi

img_4231

A Bronxville, Richard et Kristin ont tout ce qu’il leur faut pour mener une existence tranquille et heureuse ; leur fille Mélissa, une belle maison et une situation financière confortable.  Mariés depuis 15 ans et toujours aussi heureux, ils sont la famille parfaite sous tous rapports.

Le frère de Richard, Peter, est quant à lui sur le point de se marier. Ces amis décident de lui organiser une fête pour l’enterrement de vie de garçon et Richard accepte que la fête se passe chez lui. Kristin va passer la nuit chez sa mère avec Mélissa pour laisser la maison aux  garçons. La soirée entre hommes peut commencer ; bières, alcool, strip-teaseuses… la soirée s’annonce folle mais Richard veille.

A 3h du matin, Kristin est réveillée par un appel de Richard, paniqué. Il s’est passé quelque chose d’inattendu qui va bouleverser leurs vies.

Parfois nous tentons de faire le maximum pour organiser nos vies du mieux que l’on peut. Education correcte des enfants, les élever dans un endroit empli d’amour, sécurité matérielle et financière, trouver l’homme ou la femme qui nous convient et faire de sa vie un conte de fées. Mais parfois la vie nous prend de court. Comment empêcher l’imprévu ? L’inattendu qui surgit et va tout foutre en l’air la fragile équilibre qu’on s’est construit ? Un petit évènement a parfois des conséquences terribles. Et c’est ce que nous fait comprendre l’auteur avec ce thriller poignant.

Pas de temps mort, nous plongeons tête la première dans la terrible aventure de Kristin et Richard. Deux personnages que l’écriture va rendre incroyablement réels tant dans leurs actions, réactions, que psychologiquement ? Deux êtres humains qui pourraient être vous ou n’importe quelle personne de votre entourage.  Un couple qui va devoir se battre, rester fort et faire preuve de courage face à ce que la vie leur réserve.

Le suspense est incroyable et croisse à mesure de la lecture, créant une atmosphère sous tension, parfois malsaine et perverse. La lecture est dure, noire et brutale ; pas de répit, pas de « happy moment » pour remettre un peu d’espoir, pas de place pour la pitié ou la compassion. L’auteur ne nous épargne pas et c’est ce qui rend ce roman noir si captivant malgré la brutalité qui s’en dégage.

Ames sensibles s’abstenir, on ne ressort pas indemne de cette lecture. On garde l’empreinte du message de l’auteur ; quoique l’on fasse pour prévoir au mieux notre vie, parfois il suffit d’un rien pour que tout bascule…

kitty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s