Personne n’a oublié, stéphanie Exbrayat, Editions Terra Nova

Petit village du Morvan, années 1960.

Colette ne vit que pour son fils Sam, 8 ans, fils de l’homme qu’elle n’a jamais cessé d’aimer, malheureusement décédé au tout début de sa grossesse. Pour la cacher, Colette a du épouser François, un homme arrivé depuis peu au village. Elle vit avec lui depuis 8 ans et n’a jamais réussi à percer sa carapace, ni en savoir plus sur son passé. Car François est un homme violent pour qui la femme doit être soumise, se contenter de faire à manger et tenir la maison pendant qu’il part travailler. Et c’est ce qu’est Colette.

Jusqu’à ce jour terrible où Sam tombe du hait de la grange et meurt, le crâne fracassé. Colette était à la messe, ayant laissé Sam seul avec François. Elle ne croit pas à un accident et est persuadée que François n’y est pas étranger.  Il aurait très bien bu découvrir que l’enfant n’était pas de lui et laisser son agressivité ressortir… Colette décide alors de ne plus se laisser faire, et jure sur la tombe de son fils qu’elle va découvrir ce qui lui est arrivé et déterrer le sombre passé de son époux.

Si ce roman se déroule il y a une cinquantaine d’années, rien ne le laisse deviner si ce n’est le manque de téléphone et la condition des femmes à cette époque. Pour autant, il pourrait très bien se dérouler à l’heure actuelle.

Un évènement terrible pour bien commencer ; le décès d’un enfant, et la détresse d’une mère. Celle du personnage de Colette, une détresse que l’on ressent immédiatement. Le travail sur la psychologie du couple de personnages est d’ailleurs très bien maitrisé si bien qu’ils nous semblent très humains dès le départ.

Le récit se compose du présent, de la quête de Colette, ainsi que d’éléments passés et flash-backs, mais aussi de passages à la première personne issus du journal de Colette. Et ce sont ces derniers qui suscitent forcément le plus d’empathie, car nous entrons dans l’esprit de Colette qui nous livre son point de vue.  Une façon de nous maintenir en haleine tout au cours de la lecture jusqu’au dénouement final absolument incroyable.

Le récit d’une vie, d’une femme, à la fois touchant et douloureux.

Publicités

3 réflexions sur “Personne n’a oublié, stéphanie Exbrayat, Editions Terra Nova

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s