Ne dites jamais jamais, Nathalie Stragier, Editions Syros

3e et dernier tome de cette formidable trilogie, il clôture en beauté une aventure extraordinaire dans le temps.

Souvenez-vous ; dans le premier tome, nous faisions la connaissance de Pénélope, une ado débarquée de … 2188. Et dans son temps, les hommes ont disparu de la civilisation. Elle a fait la connaissance d’Andréa, et passé un mois dans notre époque, qu’elle appelle médiévale. Après être retournée chez elle et avoir échappé à une sanction, elle décide pourtant de retourner voir comment va Andréa et Pierrick, son frère, pour qui elle éprouve de curieux sentiments. Elle en profite pour faire circuler un vaccin au virus de la Grande Grippe qui va décimer les hommes dans les années à venir.

Et dans ce tome 3, Pierrick a réussi à se rendre dans le futur pour constater de lui-même la vérité sur le monde de Pénélope. Paniquées, cette dernière et Andréa s’empressent de partir à sa recherche. Comment Pierrick pourrait-il survivre dans ce monde féminin ? Le temps de parvenir à le retrouver, c’est au tour d’Andréa de s’adapter au monde de Pénélope, de la suivre dans son lycée, d’adopter la mode et le langage des années 2188… Et le tout sans se faire remarquer car Pénélope risque gros…

Les deux filles réussiront-elles à retrouver Pierrick sans éveiller les soupçons ? Et réussiront-elles à se séparer ou choisiront-elles de vivre dans une seule époque ?

Terriblement impatiente de connaitre le dénouement de cette trilogie, je me suis précipitée dessus dès son arrivée dans ma boite aux lettres. Et j’ai découvert un troisième tome tout aussi hilarant que les précédents, avec cette fois une certaine nuance ; l’histoire a entièrement lieu dans le futur, en 2188. On y découvre la société décrite par Pénélope dans les tomes précédents, son fonctionnement, la vie de cette communauté féminine.

J’ai tellement ri de certaines situations, essayant de m’imaginer à la place d’Andréa ; devoir me baigner nue dans la Seine en me foutant royalement de ne pas être épilée, devoir vivre uniquement avec des femmes… L’auteure, en plus d’imaginer le monde dans quelques années avec un humour incroyable, dépeint également notre société de façon critique mais avec une grande subtilité.

CE monde du futur présente de bonnes idées à suivre, d’autres moins, mais finalement avec le dénouement de cette aventure s’impose à nous le fait, dans chaque civilisation, dans chaque ère, nous trouverons toujours qualités & défauts, défis à relever, choses à changer.  Même si l’auteure donne l’air d’une féministe engagée, elle ne milite pas pour autant pour un monde sans hommes, mais au contraire pour l’égalité des sexes. Homme ou femme qu’importe ?  Car au fond, ce que nous sommes et devenons dépend de notre éducation et du chemin de vie que l’on se construit…

Une brillante saga jeunesse que je conseille à tous, ados comme adultes, une trilogie addictive et hilarante, portant un regard particulièrement lucide de la société.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s