Quais du polar 2017 – De l’autre côté du miroir

Après presque quinze années à parcourir les allées des salons littéraires de France et de Navarre comme responsable salons pour une vénérable maison d’édition, se retrouver désormais simple visiteuse dans ces mêmes allées est très étrange pour moi. Samedi était donc l’une de mes premières expérience de l’autre côté du miroir pour l’un de mes évènements préférés, Quais du polar à Lyon, ma nouvelle ville. En novembre dernier, j’avais été au Festival Sang d’encre à Vienne mais, étant en famille, le contexte était un peu différent. Cette fois-ci, j’étais seule comme lorsque j’accompagnais des auteurs, avec un programme chargé et seulement quatre petites heures pour voir d’anciennes collègues venues de Paris, saluer des auteurs et des têtes connues, et surtout rapporter quelques bons polars pour enrichir ma bibliothèque.

Je suis arrivée en tout début d’après-midi pour éviter la file d’attente à l’entrée. J’ai bien fait car il m’a fallu près de 40 minutes pour arriver enfin au coeur du Palais du Commerce et pourtant il n’y avait pas plus de cinq personnes devant la porte… Avant d’entrer, je suis tombée sur la team Sonatine qui accompagnait R.J. Ellory. Plusieurs minutes de conversation plus tard, me voilà dans l’entrée où je retrouve mon ancienne boss. Forcément nous avions plein de choses à nous dire d’où les fameuses 40 minutes mentionnées plus haut. Finalement j’accède à la Grande Librairie Polar installée dans la magnifique Salle de la Corbeille. Ce lieu est très impressionnant, surtout vu d’en haut. Les auteurs sont regroupés sur des stands carrés tenus par les libraires indépendants partenaires de Lyon et de la région.

J’aime déambuler dans les salons du livre, sans but précis. Souvent, cela permet des rencontres, des découvertes inattendues. Ma promenade m’a menée au stand d’Hervé Le Corre que je n’ai jamais lu mais dont j’ai évidemment beaucoup entendu parler. Il est assis à côté de Caryl Férey et il est seul, un signe. Je suis repartie avec de après avoir lu la quatrième de couverture. Ce fut une rencontre fort sympathique. Mes pas m’ont ensuite menée jusqu’à David Vann dont j’ai lu et apprécié Sukkwan Island chez Gallmeister. Je choisis Goat Mountain, la couverture me plait. David Vann me conforte dans mon choix en me disant que pour lui, c’est « the best ».

J’ai aussi croisé entre les stands de nombreux amis et connaissances, journalistes, attachées de presse, qui me donnent de leurs nouvelles, me racontent ce que j’ai manqué ces derniers mois. Ce fut un vrai plaisir de me replonger ainsi au coeur d’un milieu que j’ai fréquenté si longtemps même si mon timing serré ne m’a malheureusement pas permis de voir tout le monde. J’ai quitté la place de la Bourse très heureuse.

 

J’avais ensuite rendez-vous Fnac Bellecour où avait lieu une rencontre-signature avec l’un de mes auteurs, Philip Le Roy. J’y retrouve mon ancien binôme, relation libraires. Après le débat, nous décidons d’aller à la librairie Le Bal des Ardents, un lieu fascinant qui regorge de trésors méconnus. J’y fais deux trouvailles : La véritable histoire de la mort d’Hendry Jones de Charles Neider, un ouvrage provenant du fonds des regrettées Editions du Nord-Ouest que la librairie a racheté, et L’Ancêtre de Juan José Saer au Tripode conseillé par la moitié libraire de mon ancienne collègue. Deux romans d’aventure bien alléchants dont je vous reparlerai après lecture.

Ce furent quatre heures bien remplies. Ma PAL a augmenté mais j’ai été raisonnable, un exploit. Je suis rentrée un brin nostalgique de cette effervescence qui a fait ma vie pendant la dernière décennie mais, au final, rien n’a vraiment changé hormis que je n’ai plus d’auteurs à ma charge (et que je ne passe plus de l’autre côté des tables de dédicaces) !

 

Maîtresse Jedi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s