La fiancée du facteur, Denis Thériault, Editions Anne Carrière

Quel plaisir de retrouver l’auteur du Facteur émotif ! Et plus encore, de découvrir cette suite !

Nous retrouvons donc le personnage de Bilodo, ce facteur timide ne vivant sa vie que par procuration, à travers les rares lettres que les gens s’envoient encore dans ce monde numérique, les amenant chez lui pour les ouvrir à la vapeur et découvrir ce qu’elles recèlent.

Nous faisons également la connaissance de Tania, une jeune femme débarquée à Montréal pour ses études et qui travaille dans un petit restaurant, qui, chaque midi, accueille les facteurs à manger. Plus elle observe Bilodo, plus elle en tombe amoureuse. Ce facteur discret restant dans son coin pour faire de la calligraphie, écrire des haïkus, l’intrigue profondément. A tel point qu’elle décide elle aussi de s’initier à cet art japonais dans l’espoir de séduire l’élu de son cœur.

A partir de là, tout bascule. Les péripéties s’enchainent, Tania ne peut plus reculer, ne veux plus reculer. Le destin leur offrira-t-il la chance qu’elle espère ?

L’écriture brillante et touchante de l’auteur nous transporte à nouveau avec joie dans la vie de Bilodo. L’histoire est d’abord attirante parce qu’elle est la suite du facteur émotif, mais elle est aussitôt passionnante par le suspense que les évènements créent. Des rebondissements incroyables qui vont créer des situations rocambolesques entre les personnages. Et bien que certains de leurs actes soient répréhensibles, on ne peut que les pardonner tant ils sont attachants et désireux d’aller au bout des choses.

L’auteur nous gratifie une fois de plus de son savoir sur les haïkus, nous en offrant de nouveaux, qui, combinés à l’histoire, apportent une superbe touche de fantaisie et d’artistique, ainsi qu’un petit côté mystérieux conféré par l’ambiance japonaise présente dans l’ouvrage ; haïkus, traditions, le destin, la croyance que la vie n’est qu’un éternel recommencement, le symbole du serpent qui se mord la queue…

Brillant, dépaysant, original. Si vous cherchez une lecture qui détonne, la voici !

(N’oubliez pas le facteur émotif avant, car même s’il est possible de les lire séparément, c’est beaucoup plus significatif !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s