La jeune fille sur la falaise, Lucinda Riley, Editions Charleston

Grania Ryan vient de faire une fausse couche. Le chagrin s’abat sur elle qui voulait tant cet enfant, alors c’est sur un coup de tête qu’elle fuit Matt son petit ami et quitte New-York pour retourner dans sa famille en Irlande.

Dans ce petit coin perdu, au bord d’une falaise, elle fait la connaissance d’Aurora Lisle, une petite fille de 8 ans, aussi gracieuse que mystérieuse, aussi mature qu’une adulte. Se noue entre elles une relation tendre. Aurora a perdu sa maman, Grania son enfant, c’est donc tout naturellement qu’elles se trouvent. Peu à peu, Grania prend ses marques dans la maison d’Auror, son père étant souvent absent, et la petite semble de plus en plus épanouie.

Mais la mère de Grania la met en garde ; elle ne doit pas approcher cette famille maudite sous peine de voir son destin basculer. Pourquoi tant de mystères ? C’est en lisant des lettres de 1914 que Grania comprend petit à petit le destin de 2 familles ; les Ryan et les Isle. Car depuis le début de la première guerre mondiale, l’histoire de ces deux familles s’entremêle pour n’apporter que malheur et tristesse à ses descendants. Grania, malgré les protestations de sa mère, va tenter d’en percer les mystères.

Si Lucinda Riley nous avait déjà prouvé son talent de romancière avec La Belle Italienne ou encore sa saga des Sept sœurs, elle monte encore un cran plus haut avec ce roman. Elle maitrise l’histoire à la perfection et tisse d’une main de maitre des personnages, leurs familles, leurs liens, de façon claire et complète. La chronologie n’a aucun secret pour elle et elle possède l’art de nous entrainer rapidement dans cette histoire absolument fascinante où l’amour règne.

Amour de couple & ses déboires, amour familial, amour maternel, mais surtout l’amour en général, celui d’un humain pour un autre, sans distinction de genre, d’âge, de culture. C’est ce thème principal qui en fait une lecture bouleversante par la tendresse et l’humanité qu’elle dégage.

Rythmée par le point de vue d’Aurora, le lecteur traverse les années dans le destin de deux familles, destin tragique, triste et bouleversant que la plume de Lucinda Riley vient égayer de sa conception de l’amour, de sa fabuleuse maitrise de l’écriture et des sentiments, et de son incroyable lucidité face à la vie. Mieux encore, sa façon si particulière de faire triompher l’amour sur la mort et de présenter cette dernière de façon toujours touchante.

Sans nul doute mon ouvrage préféré de l’auteure, gros coup de cœur pour ce roman que j’ai eu du mal à lâcher.

Publicités

2 réflexions sur “La jeune fille sur la falaise, Lucinda Riley, Editions Charleston

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s