Rufus le fantôme ou la grève de la Mort (Chrysostome Gourio, Sarbacane)

Rufus est un petit fantôme espiègle, dont le meilleur ami est un zombie (Octave a donc quelques problèmes d’élocution, mais une fois habitués ses interlocuteurs n’y font plus attention), qui adore raconter des histoires qui font peur à ses camarades de classe (la meilleure est celle de sa propre mort d’ailleurs, elle marche à chaque fois !), et qui songe avec beaucoup de sérieux à son avenir. Et il sait exactement ce qu’il veut devenir (après tout, être mort dure longtemps donc autant avoir un métier qu’on aime, non ?) : LA MORT. Oui oui, vous avez bien lu : il veut devenir la Faucheuse et surprendre les vivants par son originalité, ses idées, …. Parce que bien peu de vivants le savent mais programmer, imaginer et réaliser leur mort demande une formation sérieuse, une implication sans faille et une amplitude des horaires de travail importante. Pourtant, les parents de Rufus ne sont pas trop d’accord : devenir salarié d’une telle multinationale est risqué : surmenage, mobilité professionnelle, conditions de travail qui se détériorent (il y a de plus en plus de vivants et les effectifs de la Mort ne croissent pas), … Ils aimeraient tellement que Rufus ait un métier moins exigeant – même s’ils sont conscients que c’est un métier d’avenir !

Pourtant, Rufus et son copain Octave le zombie commencent un apprentissage passionnant en cachette et se révèlent rapidement très doués. Qu’à cela ne tienne : si ce sont les conditions de travail qui causent une crise des vocations, ils ont la solution : la GREVE ! Ils l’ont lu, ce mode de protestation tend à se répandre dans le monde des vivants et porte parfois ses fruits. Les voici donc devenus les porteurs d’un mouvement de protestations repris par l’intégralité du monde des morts et qui fait trembler la Mort elle-même.

Voici une lecture savoureuse et drôle, imaginative et intelligente caricature du monde du travail et de la crise de l’éducation, une nouvelle fois largement enrichie par de très jolies illustrations signées Eglantine Ceulemans.  On se délecte de l’espièglerie et du sens de l’à propos des deux amis et de leurs comparses, on sourit à la découverte de leurs banderoles et slogans, on admire leur obstination à prétendre à un métier qui les passionne, et on parcourt le monde des morts avec beaucoup de sérieux. Parce qu’autant vous le dire : la Mort est une affaire très sérieuse – parole de Rufus !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s