Noir sanctuaire, Preston&Child, Editions de L’Archipel

Preston & Child, c’est une grande première pour moi ! Je découvre ce duo d’auteurs et leur fameux enquêteur Aloysius Pendergast !

Celui-ci est porté disparu suite à une enquête qui a mal tourné. Il est introuvable et pour ses proches, présumé mort. Constance Green, qui habite dans son manoir est bouleversée. Elle se renferme sur elle-même et regagne les appartements qui lui ont été aménagés dans les souterrains, désireuse de ne plus montrer sa peine et son chagrin. Dans le manoir, le vide se fait sentir. Outre Constance qui se retire volontairement, ne reste que Proctor le majordome, et Mme Trask la gouvernante. Cette dernière va en profiter pour prendre quelques jours de congés.

Et c’est à ce moment précis qu’un homme que tout le monde croyait mort va ressurgir. Il vient convaincre Constance de partir avec lui et il dispose d’éléments imparables. Sous les yeux éberlués de Proctor qui croit à un enlèvement, l’homme s’enfuit avec Constance. Proctor se lance à sa poursuite, mais le mystérieux personnage a bien plus d’un tour dans son sac…

Je suis ravie de découvrir ce duo d’auteurs ! C’est un plongeon dans un thriller au rythme surprenant, tantôt rapide et intense, tantôt plus lent. Un savoureux mélange qui dès le début, donne le ton ; rythme effréné, rebondissements, une course poursuite que l’on ne peut lâcher et qui nous tient en haleine. Une belle manière de débuter et de mettre le lecteur directement dans l’ambiance.

Puis j’ai découvert les personnages que j’ai de suite apprécié, et qui, sans jamais n’avoir lu les précédentes aventures, m’ont semblés pourtant réels, familiers. L’inspecteur Pendergast, imposant, impressionnant par son calme et sa prestance qui se ressentent à travers les lignes. La mystérieuse Constance Green que j’ai trouvé de loin le personnage le plus intéressant tant elle semble entourée d’un brouillard de mystère. Proctor, ce dévoué majordome prêt à tout. Chacun d’entre eux semble posséder une âme qui pénètre le lecteur pour le marquer.

Suspense, écriture, rythme, personnages et intrigue ; tout est parfait chez Preston & Child !

Publicités

Une réflexion sur “Noir sanctuaire, Preston&Child, Editions de L’Archipel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s