Ceux qui savent, Julien Messemackers, Editions Anne Carrière

Alexandre est papa d’un ado, Hélène, qui est malade depuis son plus jeune âge. Atteinte d’une maladie orpheline, la jeune fille a perdu également sa maman depuis peu, mais elle reste une ado profitant de la vie et de son père. Alexandre est quant à lui un peu débordé par le travail de papa à plein temps, légèrement rebelle et rock’n’roll, il souhaite le meilleur pour sa fille.

Voilà pourquoi il accepte la proposition du docteur Frederik Stern, un chercheur réputé, de venir interner sa fille à l’institut Stern, au beau milieu des montagnes suisses, afin qu’il puisse travailler sur son cas. De premier abord, c’est le bonheur parfait ; Hélène suit un traitement qui semble fonctionner, le docteur Stern est extrêmement confiant, et elle se lie d’amitié avec Simon, l’un des patients de l’institut. Amitié qui va vite se transformer en sentiments plus importants, au grand désespoir d’Alexandre qui voit sa fille devenir grande. Mais si ce n’était que cela…

Car Alexandre va faire de troublantes découvertes sur les véritables motivations de Stern. Paniqué, il veut à tout prix faire sortir sa fille de cet endroit, mais le prix à payer va être important. Car sur sa route se dresseront des difficultés, des obstacles, et des révélations encore pire que ce qu’il s’était imaginé…

Coup de cœur pour ce brillant premier roman ! Il nous entraine dès le début dans une ambiance bon enfant sous fond dramatique, avec le personnage d’Alexandre qui nous est immédiatement attachant. Ce papa, veuf, qui essaye tant bien que mal d’élever sa fille malgré sa maladie, malgré le deuil, envers et contre tout. Ce côté rock’n’roll qui le conduit à des actes pas toujours moraux, mais tellement drôles et touchants pour sa fille : il est assurément le père que l’on rêverait d’avoir !

Puis l’ambiance s’assombrit dans le décor paradisiaque des montagnes suisses. La tension s’élève, le suspense s’intensifie, et l’évènement déclencheur arrive, puis tout s’enchaine dans une cascade de rebondissements. Accrochez-vous, car aucun temps mort, aucun repos ni pour Alexandre, ni pour le lecteur !

La suite et fin sont bouleversantes. Et tellement réalistes. L’imagination de l’auteur nous transporte, dans un futur pas si lointain où il nous fait nous interroger sur la génétique et les progressions spectaculaires de la science. Jusqu’où ira-t-on ? Ou plutôt, jusqu’où sont prêtes à aller certaines personnes ?

Brillant, prenant, il est impossible de lâcher ce thriller avant la dernière page !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s